Sonnet à M.L.Ulback de Marie-Laure Grouard (1822-1843)

 

Vous m’avez dit un jour: Jeune fille poète,
Ne chantez point votre âme et cachez votre coeur;
La femme, parmi nous, doit demeurer muette,
Renier ses amours et garder sa douleur.

Et moi je vous réponds: Dites à la tempête,
Aux grands vents, aux grands flots d’étouffer leur fureur;
Faites taire au vallon l’écho fort qui répète
Ou le cri de souffrance ou le cri du bonheur;

Dites au rossignol, sous la grande ramée,
Que son accent fait peine à votre âme alarmée…
Qu’il se taise toujours… Défendez au reclus

D’invoquer l’espérance et la liberté sainte;
Faites taire tout bruit, tout chant et toute plainte:
Quand tout sera muet, je ne chanterai plus.

Marie-Laure Grouard in Oeuvres classiques

 

FAIT, PAS FAIT

Sur une initiative bloguesque de Mind The Gap, don’t vous trouverez les réponses, ici.

Mariage : Oui, je l’ai fait. Dans mon adulescence, ce n’était pas quelque chose qui m’attirait… Je rêvais plutôt de grands espaces, jusqu’à ce que quelqu’un arrive à me convaincre que ce n’était pas incompatible !

 

Tatouages : J’y ai réfléchi pendant quelques temps… D’autant qu’à coté de chez moi, il y a deux tatoueurs, peut-être même trois (et pas de poissonnerie, cherchez le rapport l’erreur ). Ceci dit, je souffre le martyre à chaque épilation à la cire, alors…

Piercing : Les oreilles, pour accompagner les Mambettes…

Opérations : Oui, plusieurs fois… J’ai un faible pour les anesthésistes…

Enfants : Trois ! Merveilleux, prodigieux ! Et je ne dis pas ça parce que je suis leur mère ! Comme pour le mariage, ça n’a jamais été un plan de carrière… Pour autant, dès la découverte de la grossesse, ils sont devenus ma priorité.

 

Tiré avec une arme à feu : Oui. Sur le coup (si j’ose dire), ça n’a pas été une grande réussite, mais j’ai aimé ! J’ai pensé à prendre des cours puis j’ai oublié…

Lâché un travail : un quoi ?

Pris l’avion : oui, mais sous cacheton… J’adore voyager mais j’ai une peur panique de l’avion. Quand je dis « panique », c’est « panique ». Pourquoi se mettre dans un état pareil et ne pas visiter ma région pendant les vacances, vous dites-vous ? Et bien, si vous avez la réponse, je prends!

Un coup de foudre : Non, Maman m’a toujours dit de ne pas m’abriter sous un arbre pendant un orage.

 

Recalée à l’école : Non, mais il m’a fallu passer deux fois mon permis de conduire pour le réussir, et j’ai peu apprécié !

Faire un tour dans l’ambulance : Non, dans un camion de pompiers pour accompagner Mambo 2 qui avait fait des convulsions hyperthermiques alors que nous étions sur l’autoroute… Et, même avec le gyrophare, le véhicule s’arrête au péage!

 

Chanté au karaoké : Non, quand je chante pendant une soirée, c’est a cappella !

Animal de compagnie : Non, une plante se meurt sous mes soins, alors je m’abstiens, parce que je les aime !

 

Skié : Oui, mais je ne me déplace que lorsque les conditions parfaites sont réunies… Je laisse les jours blancs et autres joyeusetés aux vacanciers !

Escalade : Sur un pauvre mur d’escalade au lycée, avec le prof d’EPS qui « t’aide », en plaçant bien sa main (Ben oui, moi aussi !)

Campé : Souvent, mais je ne le fais plus… Déjà que je dors mal dans un 3 étoiles…

Fait de la moto : Je suis montée à l’arrière d’une moto, je n’ai pas aimé… L’arrière d’une voiture est bien plus confortable !

 

Montée à cheval : Et tombée, donc une seule fois m’a suffit.

Nagée toute nue : Pas que je me souvienne…

Tenu des serpents dans la main : Non, je croque la pomme directement.

Bu une chope de bière de 1 L : 2 x 50 cl, ou 4 x 25 cl, mais 1L c’est bien trop lourd.

Montée dans une voiture de police : Non… Pourquoi, ils me cherchent ?

 

Visité Paris : J’y ai habité cinq ans, alors je ne sais pas si je dois répondre oui ou non. Quoiqu’il en soit, je connais !

Montée sur un volcan : Euh… Il commence à faire chaud, là… Non ?

Poursuivie par les gendarmes : Oui, le temps que je comprenne que c’était pour moi… Il était question de me retirer mon permis sur le champ, mais, pour une raison que je préfère ignorer, je suis repartie avec ma voiture et mon permis…

Piloté un avion : Non, et c’est pas demain la veille ! Enfin, à moins de trouver des passagers en état dépressif très avancé…

Et les 5 plus de Mind The Gap

Déjà droguée : voir la rubrique « pris l’avion » et « opération »

Déjà battue : À l’école primaire, pour protéger une camarade de classe… Enfant, je ne supportais pas l’injustice, puis j’ai grandi, et je regarde les Avengers.

Déjà fait semblant de bosser au travail : Au quoi ?

Déjà volé : voir la rubrique « Déjà droguée »

Déjà eu envie d’arrêter ce blog : Oui, vous le savez…

 

Source GIF :giphy.com

Planifier un article

Perso je « travaille » à partir du tableau de bord!

Sur le brouillon, à gauche du « nouvel article »(ou à droite lorsqu’on est en face…), il y a une petite fenêtre « publier ».

À la quatrième ligne, il y a « publier », normalement il est proposé « tout de suite »
Faut cliquer sur « modifier », et choisir la date et l’heure!

Ensuite appuyer sur « ok » sous la date et l’heure puis « Planifier » qui a remplacé l’habituel « Publier » en bleu

 

 

Entre le titre de ton billet et son corps, il y a un lien, en bleu.

Il faut le copier (grâce à la petite souris, c’est-à-dire le sélectionner puis clic gauche copier) et le coller dans les comm.

À très vite!

BERCEUSE Rainer Maria RILKE

Si un jour je te perds,
pourras-tu donc dormir
sans qu’au-dessus de toi
-couronne de tilleul-
je m’épande en soupirs ?

Sans que je veille et pose,
pareils à des paupières,
tant de mots sur tes seins,
tes membres et tes lèvres.

Ni sans que je t’enclose
seule avec tes secrets:
jardin plein de mélisse
et d’anis étoilé ?

Rainer Maria RILKE in Nouveaux Poèmes coll. Poésie ed.Points

MOI, VICTIME DE LA PANNE GEANTE (Témoignage)

Tout a commencé hier, mercredi 13 mars 2019 vers 17h00, alors que je voulais répondre à un partage de lien sur la musique Trance… J’appuie sur le petit pouce bleu, mais je ne remarque pas tout de suite… J’écris mon petit commentaire, je l’envoie et là, Horreur !!!

Mon comm est entouré de rouge avec un point d’exclamation, accompagné d’un message terrible : mon commentaire ne peut pas être publié…
C’est ma toute première fois, mais je ne panique pas. J’essaie de commenter la photo d’un autre profil dans mon fil d’actualité…Un petit cœur… La même chose, nada, niente, keutch !
Je réessaie un petit pouce bleu sur le post d’un autre ami (J’en ai quinze, j’aurais pu tous les faire !) Et là, je me rends compte que mes pouces bleus, personne n’en veut… (En même temps, les pouces verts, c’est mieux!)

Petite question sur mon moteur de recherche : « F******k en panne ? »
Rien de récent…La goutte de sueur commence à perler sur mon front…
Je vérifie la messagerie privée, ça a l’air de fonctionner… Pour I*******M, je ne vérifie pas ! J’ai deux comptes que je n’utilise que très rarement…
Je fais un petit tour sur WP quand même, au bord de la crise de nerf…

En me retournant vers mon fils, je me souviens qu’il n’a pas de compte, parce qu’on lui a interdit et que « de toute façon, c’est pas grave, parce c’est pour les vieux ! ».

Je réfléchis un peu (Oui, ça m’arrive !) J’ai sûrement été hackée… Petit compte confidentiel (quinze amis, je vous dis!), peu d’intérêt selon moi…Pour autant, et pour peu qu’on n’y comprenne pas grand chose, les voies de Dieu ne sont pas les seules impénétrables… Je me bénis (De temps en temps, il faut le faire, ça fait du bien!) de le nettoyer très régulièrement…
Et je pense douloureusement aux messages horribles que mes amis doivent recevoir à l’instant même… Mais que puis-je faire?

Deuxième tentative sur mon moteur de recherche :
Oh ! Je tombe sur le site Downdetector (Lui, je le mets en toutes lettres, parce que pour l’avoir utilisé plusieurs fois, je le trouve très pratique dans notre monde connecté!). Ce site, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un site sur lequel on peut signaler les pannes des App, des opérateurs téléphoniques (À ce titre, je conseillerai, tout bas, aux personnes qui, pour couper court à une discussion téléphonique prétextent un problème réseau de se méfier et d’utiliser plutôt le fameux « passage dans un tunnel », parce que grâce à ce site, ça se sait en temps réel, et géographiquement parlant c’est très précis), et chater pour te sentir un peu moins seul…
– Je ne peux plus commenter, ni publier !
– Moi, je n’arrive plus à me connecter sur le smartphone, mais sur le PC, c’est ok…
– Ici, Je peux tout faire, sauf les jeux (Tu veux pas jouer ailleurs, y en a qui ont des vrais problèmes, là !)
– J’ai eu ce souci. J’ai désinstallé et réinstallé l’app et maintenant tout fonctionne !

Bref…
L’effet est fait ! Je me sens moins seule…
Mes fantasmes de piratage (sans Jack Sparow) dépassées, je désinstalle et réinstalle l’App… Erreur fatale !

Sauf que là, ce n’en ai pas une, d’erreur fatale (Spéciale dédicace aux anciens de l’informatique…enfin du traitement de texte, comme moi !), c’est une « erreur 2″…
Problème de connexion… Réessayez ultérieurement : Erreur 2.

Dans ma petite tête, « ultérieurement » signifie « tout de suite « ou le genre de tentatives de connexions compulsives qui pourrait aboutir (mais là non puisque ça ne veut pas rentrer !!!) à une attaque de déni de service !
Ça ne marche pas, on te dit que ça marche pas, mais tu y vas, hein ?!? Parce qu’à toi, et ben, on ne te la fait pas…
Ce serait un peu comme être devant une porte d’entrée à laquelle tu frappes, sans arrêt… Tu frappes, tu frappes…Et le Monsieur de l’autre côté de la porte te dit : « Je n’ouvrirai pas ! Je n’ouvrirai pas ! »
Toi, tu continues!

La théorie de l’évolution fait peur parfois…

Au bout de plusieurs tentatives donc (et tout en me demandant combien d’erreurs réseau peuvent bien exister pour que , moi, j’ai tiré le 2), je me dirige vers mon bureau, vire Mambo 3 (C’était mercredi…) et essaie une connexion sur mon ordinateur…
Rejetée encore, mais qu’une seule fois… Le message que j’ai à peine le temps de lire sinon à risquer un incident familial d’envergure évoque que le site est en maintenance…

Troisième interrogation de mon moteur de recherche qui m’apprend que je suis au cœur d’une panne géante, probablement la plus importante de l’histoire (courte, certes…) et que toutes les App de la famille F******K sont aussi concernées…Tout ça n’arrange rien à mon affaire, mais à mon égo, si !

Mon fils ayant I*******M, je lui demande :
– I********M fonctionne ?
– Ben oui pourquoi ? (Je raccourcis pour faciliter la lecture mais je précise ici, et ce à toutes fins utiles, que ce n’est qu’au prix d’un long et pénible écho que j’ai obtenu cette réponse)
– Il y a une panne géante et mon compte F******K est out (En vrai, on dit « Down », pour le coup, c’est moi qui était « out » !
– De toute façon, F******K c’est pour les vieux !

Une fois que l’on sait ça…

J’étais tout de même rassurée, je l’admets… Et, ce matin, j’ai pu me reconnecter…
Lorsque l’on parlera de cette panne comme de la plus grosse (même si ce n’est que l’erreur numéro 2) et la plus longue (14 heures, en ce qui me concerne…Enfin 7 heures éveillées), je pourrai dire « J’y étais » !

Mais lorsqu’on me demandera pourquoi… Je ne pourrai pas répondre…
Une énorme attaque informatique (mais pas Ddos, ils ont dit…) ???
Un complot global fomenté par un réseau qui veut prendre le contrôle de la planète et dont seul James Bond a pu nous sauver ???
Un monstre sous-marin sorti tout droit d’un bouquin de Jules VERNE qui a bouffé un câble ???

Prenons un peu de « hauteur » :
Combien ça a couté en manque à gagner ?
Quels moyens ont été mis en œuvre ? Combien ça a couté en flux réel?
Est-ce que des données ont été pompées ?
Est-ce le début d’une longue série ?
Faut-il fermer son compte ?
Et le reste ? Et les autres ? C’est pareil ?
Mais ça craint, non ?
C’est le changement climatique ? La fonte des glaces polaires ?

Bienvenus dans notre petit village planétaire…

À très vite,

PS : En parlant de village, les * sont surtout là pour éviter le référencement. Je ne sais pas de quoi il en retourne, mais je remercie les équipes de F******K pour avoir réparé cette panne si rapidement.

Sources Gif : giphy.com