Les Plumes chez Emilie 13.20- La collecte du lundi 18 mai

Bonjour à toutes et à tous,

J’espère que vous vous portez tous bien et que pour ceux déconfinés, tout va bien.

Pour cette semaine de Plumes, je vous propose le thème :

FORCE

Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer le mot que ce thème vous aura inspiré en commentaire ci-dessous jusqu’à ce soir 20h00!

À très vite,

Source gifs: giphy.com

Les textes des Plumes chez Émilie 12.20

Pour cette douzième semaine de Plumes chez Émilie de cette année 2020, les mots à utiliser étaient les suivants : ATTEINDRE CONCENTRER OBJECTIF ARME TIRER BLEU PACHYDERMIQUE AMOUR DOIGT FLECHE FOURREAU FLIRTER

Les textes dans l’ordre d’arrivée :

Ghislaine La mission
Laura Son texte ici
Marie-Jo Un jouet extraordinaire
Marinadedhistoires Son texte ici
Patchcath Tôt le matin avec une seule arme
Oncle Dan Une mystérieuse machine
Carnetsparesseux Thérèse rêve
Lydia Le Malotru
Jacou Son texte ici
Lilousoleil Rien que pour Elle

Vous trouverez ci-dessous ma participation en deux textes. Pour le premier, j’ai mis de côté le mot PACHYDERMIQUE. Pour le second, j’ai utilisé tous les mots.

Au plus haut des cieux

Un cœur en point de mire
Et l’horizon s’avance
Sous la lune hilare.
Un autre moment rare
Flirte avec la démence
Des anges qui soupirent,

En comptant sur leurs doigts
Les armes dans leur fourreau
Qui attendent cette heure:
Atteindre au moins une fois
Dès qu’est donné l’assaut
L’objectif en vainqueur.

Concentrés à l’extrême,
Aux pointes bleues du ciel,
Déterminés à tirer,
Sur ce terrain miné
De torture et de fiel
Leurs flèches suprêmes.

Les nymphes se régalent,
Cherchent à les distraire
À leur parler d’amour…
Elles ne voient pas le mal
Car ce qu’elles espèrent
N’est que le jeu d’un jour…

Pour un regard fugace
Ou un sourire en coin,
Des baisers clandestins.
Un rêve tendre sans fin,
Une passion qui point
Dans leurs yeux qui glacent…

©Emilie Berd 8 mai 2020

On se retrouvera

Mon amour,

Je suis vraiment désolée de t’apprendre ça ainsi… Toi qui as été à mes côtés, fidèle, pendant ces moments difficiles.
Chaque jour de confinement, tu m’as aidé à me concentrer, à atteindre mes objectifs ! Tu m’as tiré de cette pente dans laquelle je glissais si aisément ! Grâce à toi, j’ai éclairci le bleu de mon âme. Tu as été l’arme de destructive massive de l’ennui… Du désespoir aussi…
Tous ces moments passés ensemble, bons et moins bons, tu me connais sur le bout des doigts maintenant. Et entre nous aucun
Je te dois énormément mais, mon cœur, mes flèches vont changer de fourreau.
Ce n’est pas pour aller flirter ailleurs… Il faut l’accepter, les choses vont changer, et je n’aurai plus de temps pour toi.

Tu as tant fait pour moi, je ne te remercierai jamais assez de m’avoir évité la forme pachydermique, mon cher vélo elliptique.

© Emilie BERD 8 mai 2020

Je vous propose de faire une pause d’une semaine et de vous retrouver pour une nouvelle collecte le lundi 18 mai.

À très vite,

Et bon déconfinement !

 

Source Gifs :giphy.com

Cibles émouvantes : La récolte des Plumes chez Emilie 12.20

Bonsoir

Cette semaine, le thème pour la collecte des mots était CIBLE !

Se CONCENTRER avant de TIRER, c’est le conseil de PatchCath et Lydia!

Même si Lilou et Ghislaine sont bien décidé à ATTEINDRE leur OBJECTIF!

Soit dit en passant, trois verbes à 9h00, c’est la Millie qui était bien contente!

Laura sort les ARME(S)…

Tandis que Carnetsparesseux rêve de grand bleu (Il y a le ciel, le soleil et…)

Oncle Dan, lui, assure ses arrières (ou ses devants) ! Une cible PACHYDERMIQUE, sûre de ne pas la rater! Quoi que… Tout peut arriver !

Et si, après tout, la vraie cible était l’AMOUR, comme le suggère Jacou.

Jean-Pierre Lacombe (À qui par ailleurs, je souhaite la bienvenue) propose DOIGT.

Les mots à utiliser sont donc

ATTEINDRE
CONCENTRER
OBJECTIF
ARME
TIRER
BLEU
PACHYDERMIQUE
AMOUR
DOIGT
FLECHE
FOURREAU
FLIRTER

Soit douze mots avec ceux que j’ai ajoutés. Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer le lien de votre texte (à paraître samedi matin pour le cas général) en commentaires ci-dessous.

LE MOT MYSTERE 21 CHEZ LILOU

Le mot mystère 21 chez Lilou que vous pourrez retrouver ici était GLYPTOTHEQUE. Mon texte, je crois, à une sorte de rapport avec la définition du mot.

J’ai utilisé les anagrammes suivants : ELOGE ETOLE GOUTTE GUETTE PELOTE PLOYE PLUTOT, POTELE, QUETE

Posé alors, le genou ployé, d’elle, il ne voit que son visage. En baissant un peu les yeux, il peut deviner son cou alangui. En les levant, il admire son bras potelé. Elle est figée dans ce divin frisson, en quête d’une renaissance.

Il aurait fallu la couvrir d’une étole, parce que le temps ne leur est plus compté. Ici, il fait si froid.

Plus que tout, il aurait aimé l’embrasser à pleine bouche, et que les autres n’en perdent pas une goutte : que David guette le moindre de leurs soupirs, et que le Penseur s’en pelote le front…

La prendre dans ses bras et la serrer fort contre lui… Faire l’éloge de sa peau par des  baisers tendres et mordants ! Caresser sa chevelure ! L’aimer… En un mot mais mille gestes ! Faire enfin chauffer son sang ! Dans un orage amoureux, une déferlante exquise ! Dans un éclair blond où leurs deux âmes fondraient en feu d’artifice !

Plutôt que de rester saisi ainsi, impuissant, dans cet instant aveugle où autour rien ne luit…

©Emilie BERD 1er mai 2020

Photo : Psyché ranimée par le baiser de l’amour Antonio Canova (1793) source pinterest.fr

 

 

Les textes des Plumes 11.20 Chez Emilie

Bonjour

Voici les textes pour cette onzième semaine.

Les mots à utiliser étaient RÔLE VIOLON SUBTIL JETON CHANCE AHURI DEPENSER MANIGANCE GRATTER SEDUCTION SUSPENS SOUDOYER MISTIGRI (optionnel car hors-délai)

Voici les liens des textes des participants :

Laura Les jeux sont faits
Soène CoronaJournal J-49
Ghislaine son texte ici
Adrienne A comme Arnacoeur
Marie Jo Mistigri est de retour
Marlabis Miss TiGri
Oncle Dan Oumpah-Pah
Carnetsparesseux Qui gagne perd
PatchCath Ils sont venus jouer
Lilousoleil Quand ça déborde
Lydia Charles-Thibault Cardinal
Marinadedhistoire Son texte ici
Célestine Un amour de mésanges

Vous trouverez ci-dessous ma participation.

Il se tenait là, à la table, mais on ne savait pas trop comment.
De temps en temps, une crise de hoquet lui traversait le corps.
De temps en temps encore, il relevait la tête et restait quelques secondes le regard en suspens, vague et presque ahuri comme celui d’une star de ciné sur le tard qui servirait un jeu de séduction défraichi à une petite starlette…
avec un je-ne-sais-quoi de pathétique, le dernier rôle de sa vie…
La plupart du temps, il marmonnait à deux millimètres du tapis.

Le fait était qu’il avait eu son compte et même bien plus… Il avait dépensé tout ce qu’il avait.
D’une manière qu’il souhaitait subtile (mais qui en vérité ne l’était pas) et alors que, seul, il sentait la Terre tourner sous ses pas, il tentait une dernière manigance pour ne pas rentrer ainsi chez lui (et pour éviter que sa femme ne lui cache son whisky).
Il se disait qu’avec un peu de chance, il réussirait à soudoyer un jeton, en lui jouant du violon, pour gratter la prochaine victoire.
Le (vieux) jeton, à qui l’on n’en racontait plus tant, entra dans une colère noire !

Il lui répondit :
« Mais ça ne va pas, non ?!? Vous pensiez vraiment que ça allait marcher comme sur des roulettes !!! Décidément, rien ne va plus !! » Et il se tut !

Moralité : Lorsque le jeton vous répond, de jouer il n’est plus question.

À très vite pour vous lire et à lundi pour un dernier thème intra-confinement !

Alea jacta est ! La collecte de la semaine des Plumes 11.20

Re bonjour !

Le thème de cette nouvelle semaine était JEUX.

Marinadedhistoire, prem’s encore cette semaine, est prête pour un jeu de RÔLE. D’ailleurs, si la situation était plus légère, on s’y croirait presque.

Ghislaine reste SUBTIL(E).

Lilousoleil nous vante les bienfaits du VIOLON.

Mais c’est sans compter Soene, déchaînée. Aurait-elle fait une bataille de poils à GRATTER, ce matin ? Non, elle est de très bonne humeur, et ça c’est très bien !

Déconfinera ? Déconfinera pas ?

On est un peu tous à bout…

 

Oncle Dan semble rêver de Vegas et ça fout les JETONS !

(Non, ce n’est pas vrai, pour y être allée, c’est vraiment pas mal)

 

Laura rappelle l’importance de la CHANCE,

 

Et PatchCath nous propose AHURI(E).

 

Lydia, elle, rêve de DEPENSER (Je partage, j’ai, d’ailleurs, pas plus tard que ce ce matin, acheté un gel hydroalcoolique d’une marque de cosmétique… Juste pour le plaisir!)

Est ce que Adrienne et Soène vont déposer un mot pour cette collecte ?

Il y avait tant de commentaires et si peu de mot vers 15:49… Du coup, et manu militari, Marie Jo propose MANIGANCE (rien à voir avec les masques et les gants).

Et Carnetsparesseux qui joue au MISTIGRI…(une heure de retard, plus ou moins)

 

Voici les mots récoltés aujourd’hui,

RÔLE(S)
VIOLON(S)
SUBTIL(E)
JETON(S)
CHANCE(S)
AHURI(E)
DEPENSER
MANIGANCE(S)
GRATTER
SEDUCTION(S)
SUSPENS
SOUDOYER
MISTIGRI (optionnel)

13 mots pour cette collecte, avec ceux que j’ai ajoutés.

Vous avez, si vous le souhaitez, jusqu’au vendredi 1er mai (et oui, déjà…) 20h00 pour me laisser le lien vers vos textes!

À très vite

Source gif : giphy.com

 

Les textes des Plumes chez Emilie 10.20

Bonjour

Pour cette dixième semaine consécutive (ou presque), les mots à utiliser étaient les suivants :

CHANGEMENT VOYAGER ETOILE MESURER EQUATEUR POSITIF VASTE PARALLELE LIBERTE TRESOR CARDINAL COURRIER CONQUERIR

Voici les textes :

Ghislaine Son texte ici
Laura Son texte là
Patch Mémé avait peur d’oublier
Adrienne U comme Une vie
Lydia La Baronne est bien bonne
Oncle Dan Céparou
Marinadedhistoire Son texte ici
Lilousoleil Son texte là
Laurence Délis Portrait de Lise
Carnetsparesseux Le ciel de l’hérisson
Marie-Jo Maria Carolina

Vous trouverez ci-dessous ma participation. Je n’ai pas utilisé équateur. J’avoue ne pas avoir eu beaucoup d’inspiration cette semaine…

Ainsi errant aux confins d’un monde qui lui était d’abord complètement inconnu, il avait appris à le connaître. Il avait d’abord ressenti une étrange sensation de liberté lorsque le fil s’était rompu. Il avait reconnu le changement et l’avait mesuré à sa vaste et juste valeur. Délivré enfin de ses liens, il pourrait s’évader vraiment puis voyager!

Et puis, la carte et la boussole étaient tombées dans le ravin…

Il tournait en rond ! Trois fois qu’il passait par là ! Il le savait au gros caillou en forme de crâne enterré à moitié, à cet arbre sorti tout droit d’un conte d’horreur, et à ce sentiment étrange d’arrogance démasquée… Il essayait de rester positif ! Mais ça aussi, il le savait : les illusions sont aux imbéciles ce que les étoiles sont à nos yeux…éternelles…

Il s’assit en face de l’arbre… Son tronc était plein et énorme…en le fixant un peu trop longtemps il crut y voir une bouche dont les lèvres bougeaient… Il entendait des murmures lorsque le cri des feuilles glauques, arraché par le passage du vent, ne les couvrait pas…Au-dessus, s’allongeaient d’énormes branches qui semblaient aller gratter le ciel aux quatre points cardinaux… Ses racines s’étendaient loin… Si loin qu’elles semblaient mères des parallèles.

Il était épuisé… Il sortit de sa poche un vieux courrier pour le relire une dernière fois, et la brûla juste à ses pieds avec l’allumette qui lui restait…

Il n’avait ni trésor à découvrir, ni de terres à conquérir. La seule chose qu’il souhaitait, c’était se réveiller…

© Emilie Berd 24/04/2020

À très vite,