Les Plumes chez Émilie 21.03-La récolte

Bonsoir,

Le thème de cette semaine pour la collecte des mots était CARNAVAL

 

Marlabis attaque dur ce matin, déçue de l’ANNULATION des défilés…

 

Peu importe les bons ou les mauvais ELEVES pour Annick SB.

 

Avec Lydia, mieux vaut se méfier du Loup qui dort (ce sera une véritable occasion de se MASQUER).

 

Il semblerait que Ghislaine ait envie d’un bain de foule,

d’un peu plus de MONDE, en tout cas.

 

Lilousoleil est prête à tout BRÛLER… 

Enfin Monsieur Carnaval… Il a l’habitude, il brûle tous les ans… Enfin ça c’était avant…J’en ai la tête tout en papier mâché dis donc…

 

PatchCath rêve de BEIGNET, mais pas n’importe lesquels attention !

D’ailleurs, pourquoi dit-on tricoter alors qu’il y a deux aiguilles…

Bref…

 

Avec FEMME, Iotop montre qu’il est moins pâtisserie que danse.

(Je n’ai pas trouvé Scarlett au carnaval…)

 

Laura dépose ACCUEILLIR, un troisième verbe ! C’est complètement FOU, comme dirait Adrienne.

 

Lyssamara ose OSER, en poussant la porte des Plumes

(Encore un verbe…)

Carnetsparesseux tenterait-il le jeûne intermittent en déposant CARÊME ?

Les mots sont donc ANNULATION- ELEVE- MASQUER- MONDE- BRÛLER- BEIGNET-FEMME- ACCUEILLIR- FOU- OSER – CARÊME- CHAR-COULEUR- CULTURE

14 mots avec ceux que j’ai ajoutés.

Si vous souhaitez participer, vous avez jusqu’à vendredi 8 février, 18h00 pour déposer le liens vers vos textes en commentaire ci-dessous.

(Je suis désolée, j’ai oublié que WP était en décalage horaire….)

À très vite,

Source gif : giphy.com

33 réflexions au sujet de « Les Plumes chez Émilie 21.03-La récolte »

  1. Un vrai frais et joyeux entre à chaque fois dans tes articles de récolte.
    C’est vrai que l’étymologie de tricoter est assez amusante: Du moyen français, issu de l’ancien français tricoter (« battre avec des bâtons »), dérivé de tricot (« bâton, gourdin »), dérivé de trique (« bâton, jeu avec des bâtons »), lui-même issu de estrique (« bâton que l’on passait que la mesure pour en faire tomber le grain excédant »), issu de *estrikier, *estriquer (« frapper »), issu du vieux-francique *strīkan (« frapper »), issu du proto-germanique *strīkwanan (« flatter, toucher »), lui-même issu du proto-indo-européen *streig- (« frapper »).
    Je jure (je peux même cracher 😦 ) que je ne me sers jamais d’aiguille ni pour frapper ni comme une arme, d’ailleurs je fais très attention à bien les ranger pour ne jamais pouvoir blesser, et ne les prête qu’à des personnes de confiance 😉

    Aimé par 1 personne

    • Patchcath,
      Si c’est pas une leçon d’étymologie ça !
      Donc ce n’a rien avoir avec les chiffres mais avec les armes…
      Du coup les aiguilles à tricoter c’est un pleonasme alors 😂
      C’est plutôt complet comme objet. Bloquer un chignon, faire des mailles ou de l’escrime 😉
      C’est vrai que ce genre d’instrument mal rangé peut être dangereux à la différence de la laine toute douce !
      ❤️

      Aimé par 1 personne

  2. eh bien ! Encore une fois à la bourre ! Il va falloir que je consulte ! 😀
    Allez, je vais essayer encore une fois d’être à l’heure à l’arrivée. « Rien de sert de courir… » de toutes façons, courir, je ne puis point ! Point, c’est pour Patcath 😀 un à l’endroit, un à l’envers comme le baby so crazy de la première image ! Bisous

    Aimé par 2 personnes

  3. Ping : D comme Désiré – Adrienne

  4. « Pas son genre bis repetita ?  »
    Arrête ton char et annonce la couleur. Ben oui, t’es fou ou quoi ! Au risque de paraître aussi légère qu’un beignet, bien sûr que je brûle d’impatience que tu m’accueilles dans ton monde de culture. Ose l’annulation masquée et je plonge illico dans ce chagrin de femme qui n’élève jamais.

    Pffft, voici une mini participation pour vous remercier de votre accueil adorable. Peu douée avec l’outil informatique (au boulot, j’m’en sors en faisant rire mes collègues et à la maison, ben, quatre personnes supportent ma faiblesse, hilares ou dépitée suivant les jours) et étant lectrice avant tout, je la dépose ici en attendant votre passage amusé.
    ☺️

    Aimé par 1 personne

  5. L’ami retrouvé, le voici à sa place !

    « Pas son genre bis repetita ? »
    Arrête ton char et annonce la couleur. Ben oui, t’es fou ou quoi ! Au risque de paraître aussi légère qu’un beignet, bien sûr que je brûle d’impatience que tu m’accueilles dans ton monde de culture. Ose l’annulation masquée et je plonge illico dans ce chagrin de femme, carême de mon bonheur et qui n’élève jamais.

    Pffft, voici une mini participation pour vous remercier de votre accueil adorable. Peu douée avec l’outil informatique (au boulot, j’m’en sors en faisant rire mes collègues et à la maison, ben, quatre personnes supportent ma faiblesse, hilares ou dépitée suivant les jours) et étant lectrice avant tout, je la dépose ici en attendant votre passage amusé.

    Aimé par 1 personne

  6. Ping : Les Plumes chez Émilie 2021-3 – PatiVore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.