Les textes des Plumes chez Émilie 12.20

Pour cette douzième semaine de Plumes chez Émilie de cette année 2020, les mots à utiliser étaient les suivants : ATTEINDRE CONCENTRER OBJECTIF ARME TIRER BLEU PACHYDERMIQUE AMOUR DOIGT FLECHE FOURREAU FLIRTER

Les textes dans l’ordre d’arrivée :

Ghislaine La mission
Laura Son texte ici
Marie-Jo Un jouet extraordinaire
Marinadedhistoires Son texte ici
Patchcath Tôt le matin avec une seule arme
Oncle Dan Une mystérieuse machine
Carnetsparesseux Thérèse rêve
Lydia Le Malotru
Jacou Son texte ici
Lilousoleil Rien que pour Elle

Vous trouverez ci-dessous ma participation en deux textes. Pour le premier, j’ai mis de côté le mot PACHYDERMIQUE. Pour le second, j’ai utilisé tous les mots.

Au plus haut des cieux

Un cœur en point de mire
Et l’horizon s’avance
Sous la lune hilare.
Un autre moment rare
Flirte avec la démence
Des anges qui soupirent,

En comptant sur leurs doigts
Les armes dans leur fourreau
Qui attendent cette heure:
Atteindre au moins une fois
Dès qu’est donné l’assaut
L’objectif en vainqueur.

Concentrés à l’extrême,
Aux pointes bleues du ciel,
Déterminés à tirer,
Sur ce terrain miné
De torture et de fiel
Leurs flèches suprêmes.

Les nymphes se régalent,
Cherchent à les distraire
À leur parler d’amour…
Elles ne voient pas le mal
Car ce qu’elles espèrent
N’est que le jeu d’un jour…

Pour un regard fugace
Ou un sourire en coin,
Des baisers clandestins.
Un rêve tendre sans fin,
Une passion qui point
Dans leurs yeux qui glacent…

©Emilie Berd 8 mai 2020

On se retrouvera

Mon amour,

Je suis vraiment désolée de t’apprendre ça ainsi… Toi qui as été à mes côtés, fidèle, pendant ces moments difficiles.
Chaque jour de confinement, tu m’as aidé à me concentrer, à atteindre mes objectifs ! Tu m’as tiré de cette pente dans laquelle je glissais si aisément ! Grâce à toi, j’ai éclairci le bleu de mon âme. Tu as été l’arme de destructive massive de l’ennui… Du désespoir aussi…
Tous ces moments passés ensemble, bons et moins bons, tu me connais sur le bout des doigts maintenant. Et entre nous aucun
Je te dois énormément mais, mon cœur, mes flèches vont changer de fourreau.
Ce n’est pas pour aller flirter ailleurs… Il faut l’accepter, les choses vont changer, et je n’aurai plus de temps pour toi.

Tu as tant fait pour moi, je ne te remercierai jamais assez de m’avoir évité la forme pachydermique, mon cher vélo elliptique.

© Emilie BERD 8 mai 2020

Je vous propose de faire une pause d’une semaine et de vous retrouver pour une nouvelle collecte le lundi 18 mai.

À très vite,

Et bon déconfinement !

 

Source Gifs :giphy.com

20 réflexions au sujet de « Les textes des Plumes chez Émilie 12.20 »

  1. C’est peu de dire ou de cocher le « j’aime ».
    Magnifique poème où j’ai vu danser les nymphes et muses chères aux peintres du XVe et XVIe siècle.
    Légèreté et grâce, joie de vivre et de batifoler.
    Quant au deuxième texte…bravo. Je n’aurais pas imaginé que ton sauveur avait 2 roues. Chute rigolote pour la lecture et improbable en réalité. Ce vélo a une assise qui ne permet pas les vols planés à moins qu’on ne le veuille vraiment, mais tu as dû te cramponner au guidon. Alors ! 😂 BISOUS. A dans 15 jours.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.