Une seule lettre vous manque

Les nuits sans toit
Sont celles où j’ai froid…
Où je compte en moi
Les traces des années…
Où, en coeur, âme et corps
Te répondent encore.

Je me remets à la foi
À l’absence de ta voix
À ce chemin de croix
Aux ombres plurielles
Qui, dans les coins sombres,
Guettent en surnombre.

Les larmes pour soie
Et le manque pour draps…
Je ferai n’importe quoi
Quand l’air à l’âme
Je prends tout au mot
…À lettre accroc

© Emilie BERD 17 mars 2019

6 réflexions au sujet de « Une seule lettre vous manque »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.