LES TEXTES DES PLUMES D’ASPHODELE 5-2019

Bonjour à toutes et à tous

Voici les textes des participants aux cinquièmes PLUMES D’ASPHODELE de l’année 2019.

Dans l’ordre d’arrivée :

Ghislaine Je suis
PatchCath Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants
Carnetsparesseux Tout un hiver, seule, en Cocagne
Lydia Une nouvelle vie
Adrienne Ne te raconte pas d’histoires
Laurence Délis Et demain
L’Ornitho Sauver les meubles
Iotop Piège à une seule entrée
Célestine Cariatide’s blues
Lilousoleil Une histoire simple
Eva et son texte

Les mots à utiliser étaient les suivants :

MERVEILLEUX CONSOMMER MARIAGE SOUCI FLEUR MEGERE FRATRIE UTOPIE

HARASSE HISTOIRE FERTILE ILLUSION CELEBRER CONTE CENSURE

Vous trouverez ma participation ci-dessous. J’ai laissé CENSURE à moitié de côté en le modifiant un peu.

LA VIEILLE

– On joue à cache-cache, Maman ?
– Si tu veux, oui…
– C’est toi qui comptes ! Tu comptes jusqu’à vingt !
– Ok ! Un, deux, trois….
– Vingt ! Cacher ou pas, j’arrive ! Mais enfin, tu n’es pas caché là, je te vois !
– C’est pas possible !
– Enfin ! À ton âge ! Tu t’es tout de même déjà rendu compte que ce n’est pas parce que TU ne vois pas que ça n’existe pas ! C’est juste une illusion !
Ça me rappelle l’histoire d’une vieille dame qui habitait dans un petit village !
On la voyait souvent… Lorsqu’elle passait devant quelques personnes assises sur un banc, devant des enfants qui criaient en jouant, les voix baissaient de volume…
Le silence s’établissait comme par un charme. On ne chuchotait même pas, on priait pour qu’elle s’en aille vite …
Même les nourrissons arrêtaient tout net de pleurer et les yeux fuyaient sur le côté, évitaient l’apparition… Comme toi : On ne la regardait pas espérant la faire disparaître ! Le souci, c’est qu’à force de ne pas la regarder, personne n’avait remarqué cette chose merveilleuse…
– Encore un de tes contes !!!
– Non, non ! J’ai parfois l’imagination un peu trop fertile, farfelue je te l’accorde mais ce n’est pas une de mes histoires, je t’assure !
– Continue, alors…
– Les gens du village prenaient donc bien soin de ne pas la regarder… Oh ! ça ne les empêchait pas de consommer entre eux leur animosité à son égard, lorsqu’elle était loin… Que c’était bien normal ! Cette mégère ! Aucun homme ne l’avait demandée en mariage. À l’époque, c’était important…
– C’était, à quelle époque ?
– Jadis…
– Jadis ?
– Lorsque l’on pensait que se marier suffisait à rendre une femme et un homme heureux…
– Des bêtises…
– Aujourd’hui, tu peux dire que ce sont des bêtises. Autrefois, ça correspondait plus à un idéal, une utopie…
La Vieille, alors… Les gens la méprisaient parce qu’elle n’avait pas trouvé de mari ! L’Un qui connaissait l’Un qui disait que l’Autre avait un jour osé lui offrir un bouquet de fleurs…Mais cela faisait tellement longtemps, qu’aucun ne se souvenait très bien de qui c’était… et puis que ce soit l’Un ou l’Autre, on s’en fichait, pourvu qu’on puisse encore dire du mal d’elle. Le matin, à la boulangerie, en fin de journée dans les jeux des fratries, la médisance occupait la population ! On s’ennuyait beaucoup dans ce village…
Elle le savait bien, la Vieille ! Et ça ne la faisait pas rire… Pourtant elle devait sortir de chez elle… Pour célébrer un rituel magique, ou pour jeter un sort…
Un après-midi d’été, un des garçons du hameau voisin harassé de sa journée, tomba de sommeil dans un champ… Lorsqu’il se réveilla, la nuit commençait à peine à tomber et il entendit un bruit étrange.
Il s’approcha du bruit et vit une jeune femme magnifique aux cheveux noirs et longs. Il ne vit la couleur de ses yeux, mais il déclara y avoir vu une étincelle…
Elle se baignait dans l’étang en chantant des phrases bizarres, les mots d’une formule magique…
Comme elle se dressait, il vit son corps recouvert de traces noires… Elle ôta les sangsues repues de sang, une par une en les rejetant à l’eau.
Elle ramassa ses habits, les secoua un peu et s’habilla…
– C’était la Vieille ?
– C’était la Vieille ! À force de la fuir du regard, personne n’avait jamais remarqué qu’elle avait toujours été âgée…

 

Prochain RDV des PLUMES D’ASPHODELE pour une nouvelle collecte le lundi 25 mars.

50 réflexions au sujet de « LES TEXTES DES PLUMES D’ASPHODELE 5-2019 »

  1. Ping : Tout un hiver, seule, en Cocagne | Carnets Paresseux

  2. Ping : Et demain | Palette d'expressions

  3. Se cacher sous la table quand sa mère vient le chercher chez nous ! Voilà ce que faisait encore Clément, il y a quelques temps… il a 10 ans, je crois qu’il a fini par comprendre que ce n’était pas la peine de se cacher, sa mère allait le trouver au même endroit. C’est celui qu’il a toujours choisi depuis sa toute petite enfance. Trop mignon finalement.
    il y avait une vieille dame qui nous faisait une peur bleue lorsque nous étions petits. Elle habitait au bout de deux rues de notre maison, une bicoque pleine d’herbes rampantes, d’arbres envahis de plantes parasites. Nos parents nous disaient que, si nous n’étions pas sages… oups, l’idée d’aller passer la nuit chez cette dame nous effrayait tant, que la maisonnée retrouvait son calme très vite ! J’aimerais bien, si c’est possible, participer à nouveau « aux plumes d’Asphodèle ». Comment faire ? Je ne reçois pas de notifications de vos billets, hormis celles de Patchcath. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • MJ
      Je viens de récupérer ton commentaire dans les Indésirables!!!
      C’est vrai que, dans nos villages, y en a toujours une de vieilles pour nous faire peur !!! Certainement à tort d’ailleurs! Mais c’est comme ça!
      Pas de souci pour les Plumes, bien sûr!
      J’essaierai de te faire un petit pense-bête! Les voies de WP sont parfois difficiles à pénétrer!
      Bisous

      Aimé par 1 personne

  4. Hello Emilie
    Contes et Légendes ne se sont pas fait prier cette semaine 😆
    Quelle originalité, j’ai adoré, un brin de frayeur avec la « Vieille ».
    @ bientôt
    Gros bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.