JE VIS DANS L’OEIL D’UN GEANT AVEUGLE…

 

Je vis dans l’œil d’un géant aveugle.
Les ombres s’annoncent en colère
Et les orages dessinent sans bruit
Les toiles orange brunes et claires
Jusqu’au fond de ces pupilles noires.

Mon coeur chevauche, à l’allure de ses rêves,
Le voile pourpre de ses paupières
Aux sillons creusés et bleuis.
Les yeux ouverts aux notes de lumière
Du silence souriant de la lune

Je vis dans l’œil du géant aveugle
Mes sombres forêts imaginaires
Où les ténèbres jouent sous la pluie,
Aux dés pipés, et trichent au poker
Avec des monstres à l’effroi vieilli.

Mon âme s’arrête, aux portes de la sienne
Frêles miroirs, fragiles barrières,
Aux paumelles usées par ses larmes de suie
D’épines blanches et de bras de lierres,
Conquérantes domestiques…

© Emilie BERD 13 novembre 2018

 

2 réflexions au sujet de « JE VIS DANS L’OEIL D’UN GEANT AVEUGLE… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.