INSOMNIE de MARINA TSVETAÏEVA

 

Dans les ténèbres tout s’élance – nomade:
Sur la terre ennuyée errance – des arbres


Le vin d’or en train de monter – aux grappes
De maison en maison tournée – d’étoiles


Les cours d’eau à rebours inclinent – à fuir
Et moi je veux sur ta poitrine – dormir.

Grâce à ce poème du 14 janvier 1917 issu du recueil Insomnie et autres poèmes de Marina TSVETAÏEVA, je poétise sur une idée de Gwenaëlle Péron à l’occasion du Printemps des Poètes.

J’ai cherché la version russe, en vain…

4 réflexions au sujet de « INSOMNIE de MARINA TSVETAÏEVA »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.