Ma demoiselle

 

Quand tu es sortie de ta bulle, ma Belle,
Il y avait déjà au fond de tes yeux,
Cette minuscule étincelle,
Que s’échangent les amoureux
Lorsqu’ils se disent qu’ils s’aiment.

Avec ton air, ma Line, dans la lune,
Tu avances pourtant si sûre de toi…
Parfois trop pressée ma Prune…
De tracer enfin ta voie,
De cueillir l’or que tu sèmes…

Il y a tes poupées qui font la poussière.
Les images ont disparu de tes lectures.
Ce sont désormais les posters
Qui ont recouvert les murs
De ta chambre d’enfant.

Et s’esquissent, dans ton regard qui brille,
Ou bien dans la mèche repoussée par ta main
Les allures de jeune fille,
Les joies et les chagrins
Des lendemains adolescents…

©Emilie BERD 24 novembre 2017

9 réflexions au sujet de « Ma demoiselle »

  1. Merci d’avoir essayé. Merci d’être revenue à mon appel. 😉
    C’est un très beau cadeau que tu me fais, que tu nous fais nous tes lecteurs qui t’aimons.
    Et ta prune est une bien jolie petite jeune fille.
    Merveilleuse.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s