MOTS

Les heures blafardes s’avancent.
Les vies sans fête commencent.
Les cœurs en feu vont faire sang
D’un coup de poing comme en cent.

Le glaive de l’ignorance
Fait vœu d’autodéfense.
Restent les vestiges puissants
Des derniers jours du monde d’avant.

Sur un bout de papier, résistants,
Aimés, brandis, les mots aimant…

Ils éveillent la lumière,
Frères d’armes ou de colère,
Font des étoiles incendiaires
Les milles larmes de l’univers.

Ils s’enflamment de dire,
Se nourrissent de pages pures,
Sont épris jusqu’à en mourir
Au prix de tâches et de ratures.

Encres ou cendres, répréhensibles,
Aimés, brandis, mots invincibles…

©Emilie BERD 27/01/2017

 

 

16 réflexions au sujet de « MOTS »

    • Merci beaucoup Asphodèle
      Je suis heureuse que ce poème te plaise. J’ai eu du mal à l’écrire, en fait à choisir ce que j’allais dire… J’ai bien noté le « reste » pour d’autres sur le même thème. Tout autour est si confus… Dans ma tête c’est pareil. Heureusement comme je suis blonde, ça fait une raison 😆
      Gros bisous Grande Prêtresse

      J'aime

  1. La force des mots est en toi belle luciole, et tes rimes sont poignantes dans leur régularité de ressac. Oui les mots sont comme une vague sur laquelle on surfe. Elle peut nous emporter bien sûr mais quand on la dompte elle nous emmène sur des hauteurs infinies …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s