Poème minute!

J’ai essuyé les beaux verres
Et je les ai rangés
Tout au fond du placard
Avec la vaisselle colorée.

Reste le sapin à défaire
La galette à dévorer.
Elle ne sera pas j’espère avare
En fèves à dénicher.

Et par miracle, peut-être
Trouvera-t-on le nom enfin
Après Melchior et Balthazar,
De celui dont nul ne se souvient…

C’est comme si l’on pouvait tout recommencer
Comme si un mouvement perpétuel nous aspirait.
Comme si l’on ne voyait pas le bout du chemin…

Elle traîne encore la fête
Elle n’enfile pas son manteau
Pour sortir dans le blizzard
Car elle dit qu’il est bien trop tôt !

Les bouteilles vides se font entendre
Elles rouspètent fort et haut :
« Quel est donc ce bazar ?
Recycle-t-on les papiers cadeaux ? »

Et dans ce premier matin tendre,
Un rayon perce mine de rien
L’épaisseur du brouillard
Installé là depuis Toussaint.

C’est comme si le temps n’était plus à compter
Que les histoires sombres s’évanouissaient…
Comme s’il y avait un jour plus grand demain !

©Emilie Berd 3 janvier 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28 réflexions au sujet de « Poème minute! »

    • Merci Emilie pour ce joli poème qui est plutôt de circonstance le jour des obsèques de notre mamie (Et dans ce premier matin tendre,
      Un rayon perce mine de rien).De mon côté les jolis verres de ma grand mère et ses couverts sont sur ma table tous les jours 😉 le chemin n’a pas de bout , l’éternité est Reine ❤ (C’est comme si le temps n’était plus à compter
      Que les histoires sombres s’évanouissaient…
      Comme s’il y avait un jour plus grand demain !) bises

      Aimé par 1 personne

    • Myopaname
      On aura des jours plus grands jusqu’en juin! Rien que de le dire ça me fait chaud au cœur 😉
      Chaque jour est une belle occasion, tu as raison! Mais je les range aussi pour avoir le plaisir de les ressortir! Je me feinte moi-même en quelque sorte.Je suis blonde, faut pas oublier!😆😆
      Bises et mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année Myo❤

      Aimé par 1 personne

  1. Ah ce pauvre Gaspard si souvent oublié…
    Quel joli poème empli des mille et unes petites sensations des lendemains de fête…
    Tendre et mélancolique, comme ce rayon à travers le brouillard…
    Quant aux papiers cadeaux, tranquillisez-vous les bouteilles, bien sûr que je les recycle ! On est en 2017, l’heure n’est plus au gaspillage des ressources…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s