Les 10 Choses à Ne Pas Faire : Aujourd’hui, lorsqu’on fréquente un maniaque du désordre

Vous êtes invité par (ou pire vous vivez avec) un individu qui n’a pas les mêmes préoccupations que vous en matière de rangement. Je me permets, ci-dessous, de vous livrer quelques conseils, connaissant moi-même (enfin je pense) un maniaque du désordre, afin d’écarter impair et manquement qui ruineraient votre relation amicale (ou plus si affinités).

  1. Ne pas ramasser ce qui traîne au sol: Si vous l’ignoriez, le sol constitue aussi un élément de rangement, en l’espèce, très prisé par le maniaque du désordre. Si un objet est laissé à terre, c’est qu’il y est à sa place ! J’attire votre attention sur le fait que, sauf dans le cas particulier où vous risqueriez une chute (grave) au moindre pas (exception d’application TRES stricte !), une telle attitude irait, pour cet individu, à l’encontre des règles élémentaires de courtoisie.
  2. Ne pas assimiler désordre et paresse: En aucun cas, le bazar environnant ne doit être considéré comme le signe d’une flemme chronique ou d’un « laisser-faire laisser-aller ». Prenez garde car le maniaque du désordre est fin observateur. Il a l’œil exercé de l’athlète entrainé à chercher une aiguille dans une botte de foin, une salière dans un amas de jouets, ou toute autre chose improbable dans un fouillis quelconque ! Il pourrait donc vite le remarquer et s’en vexer. Le désordre est un art de vivre, pas un acte de mauvaise volonté !
  3. Dans le même ordre (si j’ose dire) d’idées, éviter de considérer que l’intérieur est le reflet de la personnalité : Ce sont les yeux qui sont le reflet de l’âme donc regardez-le droit dans les yeux, plutôt que perdre votre regard panique dans son bric-à-brac. Je vous rassure, le non-respect de cette règle peut se corriger si vous appliquez la technique suivante : lorsque le maniaque du désordre vous en fait la remarque, reprenez-vous quelque peu en le rassurant « C’est une maison qui vit». Vous l’avez échappé belle mais le tour est joué !
  4. Ranger ? A vos risques et périls : Vous ne lui rendrez pas service en rangeant à sa place. Bien au contraire, il s’en offusquera devant vous (s’il s’en rend compte, parce que dans ce chenil…) et après votre départ. Et ceci à raison, car, après tout, et je vous le demande moi aussi : vient-il chez vous pour ranger votre intérieur, lui ?
  5. Ne pas rajouter une pièce rapportée à son fourbi en vous disant « Bah…Un peu plus ou un peu moins… » Ce que vous prenez comme un ensemble sens dessus dessous est, en réalité, le fruit d’une organisation fine, travaillée voire méticuleuse. Chaque chose est à sa place, pour un raison (même si elle semble mystérieuse et vous est, en tout état de cause, inconnue) bien précise ! Votre intervention casserait l’harmonie d’un grand tout donc veillez à respecter ce qui vous semble sans queue ni tête au risque de devoir prendre les jambes à votre cou !
  6. Ecarter toute discussion visant à l’encourager à embaucher une femme ou un homme de ménage.Tout d’abord, le maniaque du désordre n’est pas un gros crado. Il range (pour lui, c’est le cas !), nettoie et dérange. Cette dernière action peut paraître étrange, mais nous sommes là pour vous aider par pour faire son analyse ! Ensuite, pour qu’une personne employée pour faire le ménage le fasse effectivement, IL FAUT TOUT RANGER AVANT SON ARRIVEE !
  7. Résister à l’envie de se moquer de l’état des lieux : Quand le maniaque du désordre vous répond au téléphone « OK, pour samedi soir ! Mais chez moi, c’est le bazar !», c’est vraiment le bazar ! Vous étiez donc prévenu ! Et se moquer des gens, ce n’est pas beau non plus !
  8. Ne jamais le contraindre au rangement : Le maniaque du désordre passe par des phases rangeresses. Toutefois, à moins de lui en vouloir personnellement ou de connaitre le montant exact de son éventuelle assurance-vie (on partira du postulat que vous en êtes le bénéficiaire !), mesurez ces crises à leur valeur juste c’est-à-dire sans les surestimer ! Ne vous laissez pas aller par l’élan fantasque que le rangement, c’est maintenant ! D’autant que l’élément intentionnel de la tentative d’homicide d’un maniaque du désordre sera ici établi, si la preuve que vous avez lu ce billet est apportée !
  9. N’essayer pas de le raisonner : En rangeant, vous trouvez plus vite vos affaires ? Et bien, pour le maniaque du désordre, c’est tout le contraire, il garde les choses à portée de main, partout, tout le temps !
  10. Retenez un « je te l’avais bien dit» lorsqu’il n’arrive pas à retrouver quelque chose. Le maniaque du désordre vous rétorquera que c’est justement parce que, et ce dans le but unique de vous faire plaisir, IL a rangé ce satané truc en question qu’il ne le trouve pas ! Selon lui, soit dit en passant, la meilleure explication sera, à plus ou moins court terme, que VOUS, vous l’avez rangé dans son dos.

J’espère avoir apporté assez de précision pour vous permettre de passer une soirée (vie de couple) agréable en compagnie du maniaque du désordre. A vrai dire, je n’ai pas épuisé le sujet, mais je dois malheureusement vous quitter, car depuis ce matin, je suis toujours à la recherche de mes clefs…

©Emilie BERD 14/10/2016

 

21 réflexions au sujet de « Les 10 Choses à Ne Pas Faire : Aujourd’hui, lorsqu’on fréquente un maniaque du désordre »

  1. Hi hi ! Je me reconnais beaucoup là !!! Pas question de toucher à mes affaires (cela ne concerne QUE MA chambre et quand il faut la nettoyer, on range tout bien sûr et on remet le bazar après à portée de main (mieux rangé) ! Et si tu veux un avis expérimenté : c’est INCURABLE !!! 😆 Donc, bon courage ! 😀 Bisous…. et bravo pour ce billet détaillé et finement observé !!! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que la vie de couple a du mal à résister quand il y a de trop grandes disparités sur le plan du rangement, comme des rythmes biologiques…
    C’est là que la négociation intervient…je ne suis pas une maniaque de l’ordre, mais j’aurais du mal à vivre dans un continuel bordel.
    D’où, sans doute, le culte que je voue au « juste milieu »…
    Mais ça demande quelques concessions de part et d’autre, et ça, c’est épuisant.
    C’est un peu comme vivre avec un hyperactif…
    http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2012/03/hyperactor.html

    En tous cas, sur ton blog, ça ne se voit pas que tu es bordélique hihi! 😀
    Bisous ma luciole.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

    • Les disparités de rythmes biologiques! C’est le thème d’un de mes futurs billets😄! Personnellement, je prône la communication du moment que c’est moi qui ai le dernier mot😂
      Les concessions, c’est la clef, tu as raison!
      Merci pour le lien, il me tarde de te lire!
      Bisous chère fée

      J'aime

  3. Ha ha, je me marre…c’est une vraie dédicace ce billet là ! J’ai souri pendant toute la lecture, c’est tellement vrai. Je vois tout à fait pour la femme de ménage…je connais ça (enfin c’est pas moi qui range juste avant, le désordre m’indiffère, autant que l’ordre d’ailleurs), ce qui compte c’est de trouver ce qu’on cherche de suite !
    Content que tu pousuives ce genre de chronique.
    Bisous !

    Aimé par 2 people

  4. Je suis moi aussi un peu bordélique, mais comme mon époux n’aime pas trop cela, je fous mon bazar uniquement dans mon bureau. Là, c’est chez moi, alors je fais ce que je veux ! 🙂
    Merci pour ce billet plein d’humour, Emilie. Bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s