ORAGE (2)

Le vent éloigne les gens qui s’aiment et, ce soir, c’est ça qui fait tant de bruit.
Je comprends que tu aies peur des éclairs, du tonnerre et de la pluie.
Pourtant, il ne s’agit que de retrouvailles émues de nuées éprises qui s’étaient perdues.

La terre semble immense, mais elle est ronde et si petite que ce sont toujours les mêmes nuages qui gravitent dans le bleu de son ciel et dans ses nuits sombres, qui se font bateaux et visages pour t’offrir de l’ombre…

A tourner ainsi dans cette cage sans grillage, les nuages ne sont ni abeille ni oiseau, ils sont une horde de chevaux sauvages parquée dans un minuscule enclos.
Et depuis longtemps on raconte que, pour qu’ils ne broient pas du noir, pour que jamais la folie ne les dompte, la nature leur a ôté la mémoire.

Imagine, alors, si parmi ces moutons vaporeux, certains par hasard tombent amoureux.
Encore un, puis deux et un autre tour. Au premier déjà, ils ont oublié leur amour !
Ils ne se repèrent pas, étourdis par les flux…Ils ne souffrent pas puisqu’ils ne se reconnaissent plus !

Ce qui t’effraie maintenant et remplit d’eau tes beaux yeux c’est que le souvenir vraiment est un élément capricieux.
Ne cherche ni le pourquoi, ni le comment de cette affaire, mais certains se retrouvent, chahutés par des courants contraires.

De tels rencontres soufflent le chaud et le froid, quand l’un plus fébrile insiste auprès de l’autre glacial « Mais, tu ne vois donc rien ! C’est bien moi ! » C’est là que naît le moment crucial… Le coup de foudre, l’instant magique, ils se disputent, se grondent…
L’ambiance est électrique :

« – Sans moi, tu as couru le monde ! 
-Mais je n’avais pas le choix ! »

Les échanges se font de vives voix…Et enfin, de s’aimer à nouveau, ils pleurent tout deux de joie.

©Emilie BERD 10/06/2016

 

23 réflexions au sujet de « ORAGE (2) »

  1. Elle est jolie ton histoires de nuages, j’aime beaucoup.
    Nous avons eu un bel orage ce matin puis la pluie… Ce soir, les nuées tentent de résister au vilain vent et de se réfugier près d’un halo de soleil, peine perdue… Je suis bien au chaud dans mon lit douillet et les contemple par la fenêtre. La crépuscule reste gris…
    Bon week end Emilie

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Dominaco! En fait, l’idée est née grâce à Mambo 3. La semaine dernière en partant pour l’école, nous avons été arrosés par un gros orage. Dans la voiture, elle pleurait parce qu’elle avait peur…Je lui ai raconté cette histoire (bon, sans les rimes, hein?!) pour la rassurer!
      Bises

      Aimé par 1 personne

    • Merci d’être revenu le lire! Oui, oui, la fin est optimiste.
      En fait, l’idée est venue pendant un trajet à l’école, sous un gros orage. Mambo 3 avait tres peur. Je lui ai raconté cette histoire (encore une fois, sans les rimes, sur le moment…Il ne fallait pas qu’elle s’endorme en allant à l’ecole😂) pour la rassurer, pour qu’elle ait moins peur.
      Gros bisous

      Aimé par 2 people

  2. C’est vrai qu’une fois que l’on sait qu’un orage c’est juste un coup de foudre amoureux entre nuages , on a moins peur

    Très joli conte 🙂

    PS sans aucun rapport : je me rappelle avoir lu à mes stroumphs au moins une centaine de fois « Franklin a peur de l’orage » (moins poétique que ton texte mais efficace sur les frayeurs enfantines )
    Bisesss

    Aimé par 1 personne

  3. Il est magnifique ce texte-poème Emilie, malgré ma pause, tes écrits me manquent et ton sens si sensible des choses… Un orage est à la fois terrible mais il peut soulever en nous tant d’émotions ! J’aime beaucoup la mémoire-non-mémoire des nuages et cet amour qui va qui vient au gré des coups de vent ! 😉 Je ne faisais que passer mais je t’embrasse bien fort♥

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s