Les jeudis poésie chez Asphodèle

image

ORAGE

Sans cesse, souffle le vent. Il appelle dans la nuit.
Il se sent si seul tant il a peur du noir.
Ses tristes hurlements sont fauchés par la pluie.
Il esquisse, errant, les contours d’un grand soir.

Intelligence et paradis ne sont qu’artifices,
Prières peu hardies pour apaiser le ciel.
Là, la colère infinie, en orage, hérisse
L’antique esprit par une peur irréelle.

Claquent les volets ! Grondent les fenêtres !
Le chaos éclate jusqu’au fond de l’être !
Craque le toit ! Tremble tes petites mains !
Mais ne crains rien ! Il fera si beau demain.

©Emilie BERD 24 mai 2015

24 réflexions au sujet de « Les jeudis poésie chez Asphodèle »

  1. C’est vrai qu’on dit qu’après la pluie vient le beau temps. Mais c’est bien prosaïque en regard de ton poème qui donne à l’orage déchaîné une superbe vigueur lyrique.
    C’est très beau.
    Belle journée ❤

    Aimé par 2 people

  2. On s’y croirait Emilie !!! 😆 On sent que tu as bien écouté le vent siffleur des soirs d’orage, et , on se demande parfois après une nuit de tempête comment le ciel peut être si bleu, si serein ! C’est très beau ! 🙂 Bisous♥

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s