Faut-il encore chercher des mots
pour expliquer l’inexplicable ?
Penser peut-être que tout est faux ?
Mettre des œillères confortables ?

Je puise au fond de ma mémoire
des exemples de discours historiques,
Pour que le sang sur le trottoir
devienne un récit héroïque.

« – Il n’y a plus de sorties scolaires,
tu sais, à cause des évènements…
-Quel est donc ce vocabulaire ?
C’est un massacre, la guerre…mon enfant. »

©Emilie BERD 17/11/2015

9 réflexions au sujet de «  »

  1. Très juste ; comment parler de « ça » à des mômes ? Et que dire « pour que le sang sur le trottoir devienne un récit héroïque » ? C’est du sang, un trottoir, un massacre, un crime, une horrible absurdité, de la peur… mais les victimes n’avaient rien d’héroïque (ils étaient juste là, ils voulaient juste rire, boire et écouter de la musique) et les coupables sont des bourreaux stupides. Alors, quel récit héroïque ? 😦

    Aimé par 2 people

  2. C’est toujours moche les guerres, quelles qu’elles soient et j’ai vécu mes 5 premières années en Algérie pendant cette guerre-là… Mes parents ne se sont pas posé la question de « comment » m’en parler, c’était le quotidien, avec le risque chaque jour de ne pas voir mon père revenir. Mais paradoxalement, j’étais si petite que je suis restée à la surface des choses car j’étais entourée d’amour et c’est cela que j’ai retenu… Je n’ai pas oublié le reste bien sûr… Le mieux est de ne pas dramatiser sans occulter la gravité non plus…mais d’en parler en évitant de montrer les scènes d’horreur à la télé ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Asphodèle
      Les images à la télé sont totalement proscrites. Je garde cette horreur là sous clef! Je veux juste leur faire comprendre que si leur vie change un peu, c’est parce que ce qui s’est passé est grave. On ne râle pas parce qu’une sortie est annulée dans ces circonstances…enfin selon moi, encore une fois! 😉
      Bises

      Aimé par 1 personne

  3. Oui en parler, mettre des mots sur ce que les enfants perçoivent de nos angoisses ou de notre impuissance, leur dire la vérité sans exagérer , les faits essentiellement. Et biens sur comme dit Aspho très justement, arrêter les images en boucle à la télé et cette exacerbation des émotions, elles sont suffisamment présentes pour qu’on ne les amplifie pas encore. Un équilibre est a trouver pour soi, pour les plus jeunes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s