Aujourd’hui derrière la vitre n°182/366

imageDerrière la vitre, il n’y a pas grand-chose. Pourtant on dirait que le soleil se bat. Bercés par l’automne, rouge et brun, mes yeux s’arrêtent sur les traces de doigts.
Derrière la vitre, mes rêves d’enfant, assise sur ma chaise, au fond de la classe, mes colères d’étudiantes, mes envies de femme. Pas le temps perdu, mais le temps qui passe.

©Emilie BERD

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots :61 mots

3- Elément réel : ok

4 réflexions au sujet de « Aujourd’hui derrière la vitre n°182/366 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s