Aujourd’hui emballage n°156/366

imageEnfers et damnation! Ma fille a ramené 3 livres à couvrir! Ce n’est pas tant que je n’aime pas le faire, couvrir des livres…C’est que je ne sais pas le faire. C’est un peu comme les cadeaux…Vous recevez un cadeau recouvert d’un papier froissé et emballé à moitié, de sorte que, avant d’avoir ouvert vous connaissez le contenu? Aucune surprise, ce cadeau vous est offert par moi!

Pourtant, je ne fais pas preuve de mauvaise volonté! Je choisis le papier qui scintille le plus dans les rayons des supermarchés. Je prends les ciseaux les plus longs, ne servant qu’à découper du papier (celui-là, justement!). Le résultat n’est pas à la hauteur de mes espérances! Je me console en me disant que c’est une sorte de signature et que l’habit ne fait pas le moine!

©Emilie BERD

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 133 mots Oups!

3- Elément réel : ok

6 réflexions au sujet de « Aujourd’hui emballage n°156/366 »

  1. Cette année, ma fille a couvert elle-même ses livres !!! je te dis pas le soulagement. Un jour, une collègue m’avait fait une leçon sur la façon de couvrir les livres et ça s’est amélioré. Quant aux paquets cadeaux, je ne suis pas très douée non plus ! A chaque fois, je regarde ceux qui font les paquets cadeaux des livres par exemple, ils vont vite et c’est super bien fait, je me demande comment ils font… Bises

    J'aime

  2. mais j’espère que tu vas t’appliquer ! C’est pour ta fille que tu te décarcasses ! Ne l’oublie pas ! Et si tu tires la langue ce faisant…retiens ta salive. Ce n’est pas en bavant sur le papier d’emballage que tu arrangeras ton cas !
    Allez, au boulot, vilaine.
    bises d’encouragement !

    J'aime

  3. Faisons un rapide calcul. Au début, il y a trois livres…puis ça monte à neuf ou dix dès le collège…Sachant que je me suis arrêtée à chaque fois à la quatrième, estimant qu’ensuite ils pouvaient se débrouiller tous seuls, je crois que j’ai dû couvrir environ 3 enfants x 8 ans x 6 livres en moyenne par an = 144 livres… j’ai fini par apprendre ! Rassurée ?
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

  4. Le plus dur, ce n’est pas le papier, c’est le plastique pour recouvrir les livres, beaucoup moins docile , plus difficile à plier aux angles, faut scotcher de suite pour éviter la glissade, la dérobade, ensuite d’un geste preste, plaquer le livre comme au rugby sur son autre face, entrouvrir la couverture, glisser le plastic et coincer le tout… après il faut fignoler. la galère! Vieux souvenirs que je ne regrette pas.

    J'aime

  5. Sachant que de toute façon les livres partiront au pilon à la fin de l’année puisque les programmes changent d’une année sur l’autre, on se demande à quoi ça sert de recouvrir les livres, ça servait de notre temps où les livres passaient d’une classe à l’autre…
    Autrement petit conseil prend du papier Kraft, ça glisse moins !
    Et si tu veux on peut faire un concours de cadeaux de Noêl ! tu as trouvé une concurrente )))
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s