Aujourd’hui, la fin de n°83/366

image

Aujourd’hui, c’est la fin du printemps! Et aujourd’hui, j’ai rencontré une drôle de fée, une fée qui a décidé de secourir les malades…

« – Tu joues à l’infirmière, mon amour?

Non, je suis une fée-docteur!« 

J’aurais pu m’en douter. La nymphe venait de s’envoler pour mettre fin aux douleurs physiques du monde.

©Emilie BERD

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 51 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui, qui que quoi quand où comment et pourquoi n° 82/366

image

Cela ressemble à un début de fiche de lecture… Pronoms interrogatifs à ne pas confondre avec les pronoms relatifs…Et les conjonctions de subordination, alors!

Ce qui peut être drôle, c’est lorsqu’on double la dernière syllabe:

kiki (dans les cheveux),

coicoi (faisait le corbeau),

cancan (danse appréciée des voyeurs),

houhou (faisait le hibou),

Cela ne marche pas avec Pourquoi…encore que…à la question « Pourquoi? » et l’on ne sait pas pourquoi d’ailleurs, des plaisantins ont vite tôt fait de répondre « Pourquoi quoi? »

Cela ne marche pas avec Comment…No comment…

©Emilie BERD

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 86 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

 

Aujourd’hui réflexe n°81/366

image

« – Alors, de quelle couleur sont ces fruits?

Vert!

Combien il y a de haricots verts?

1.2.3.4.5.6.7.8.9….

Mais, enfin, compte correctement!

1.2.3.4.5.6…

Bon, d’accord! Quel légume est jaune? »

Elle pointe l’épi de maïs du doigt.

« – Regarde cette page, avec quel légume fait-on les frites? »

Elle pointe les pommes de terre du doigt…

Et comment s’appellent ces légumes, avec lesquels on fait les frites?

Euh… Les fritiers?!« 

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 63 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui est une petite annonce n°80/366

image

Objet volant actuellement en orbite autour de la planète « Au moindre au revoir, tombent les larmes  » dans le système solaire « L’école est finie » sollicite instructions détaillées pour rejoindre la galaxie « Vacances d’été youpi!« . Proposition incluant un arrêt sur la Planète « Plus de gazoil et en plus on s’ennuie à mourir ici! » s’abstenir.

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots :53 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui faim de n°79/366

image

De frites, de chocolat, de pâtes à la carbonara, de biscuits, de pizza « reine », de flans, de madeleines, de brioche, de jambon beurre! Mais plus rien à la vapeur!

De gaufres et de glaces! Je n’en serai jamais lasse! Finis concombres et choux, haricots verts sans aucun goût! L’enfer est dans la cuisine lorsque l’on est au régime!

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 58 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui comme ça et pas autrement n°78/366

image

Aujourd’hui, la météo a hésité entre la pluie et le beau temps, l’un après l’autre! De véritables giboulets de mars…la neige en moins et quelques degrés en plus.

« Avez-vous rangé vos vélos à l’abri? » Je me suis égosillée…comme les oiseaux qui chantaient au premier rayon, puis se taisaient aux premières gouttes et gazouillaient, puis faisaient à nouveau silence…inlassablement…

« – Elle a mis son vélo là-haut, pour le protéger de la pluie!

Comment ça, là-haut?

Sur le toit !

Comment a t-elle fait pour le ranger sur le toit?

Enfin, Maman, elle a un vélo volant! »

Ça ne pouvait être que comme ça! Pas autrement!

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots :102 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui, envie d’être à n°77/366

image

J’ai envie d’être à l’autre bout de la Terre. Le soleil de lundi matin va bientôt se lever et, à l’autre bout de la terre, ce n’est plus dimanche soir…Je hais le dimanche soir!

 

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots :40 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Tag de l’enfance

Merci, chère Asphodèle !

« Sur le modèle du « Je me souviens » de Georges Pérec, je vous invite à revenir en arrière, à vos premières années et à vous rappeler qui vous étiez alors…
Si vous acceptez ce retour en enfance, confiez-nous une photo de cette époque, répondez comme moi aux questions et taguez trois autres personnes (ou plus !) »

Je me souviens

1) Un lieu
J’ai vécu toute mon enfance, et plus de la moitié de ma vie à ce jour, à Grenoble. Avec ma famille, nous avons habité plusieurs cités (HLM comme on disait dans l’ancien temps) dont Villeneuve. Mes parents ont eu l’intelligence de nous protéger, et de nous apprendre à éviter le fatal « regard en croix » chanté par Calogero. Je connais peu de chansons de cet artiste (en fait, je n’en connais que deux.), mais lorsque mes enfants entonnent « Plus jamais ça! », j’ai quelques frissons…
Fort heureusement, Grenoble n’est pas, à mes yeux, qu’un étalage de barres en béton. Architecturalement, la ville ne m’a jamais émue aux larmes (et pourtant, de joie ou de peine, elles coulent facilement), elle est cependant entourée par une forteresse naturelle qui me bouleverse à chaque fois.

2) Une personne
Ma grand-mère maternelle m’a beaucoup gardée lorsque mes parents travaillaient. Il me semble que je dormais chez elle, une nuit par semaine…le mardi, je crois…Elle était, pour moi, la meilleure…Le fait qu’elle cédait à mes caprices a probablement aidé! Elle est morte subitement et plutôt jeune… A l’époque, je ne me rendais pas compte qu’elle était malade.

3) Un évènement
Cette mort subite m’a marquée à vie…La mort marque à vie, quelles que soient ses manières! Ma grand-mère s’est endormie et ne s’est pas réveillée…Rares sont les soirées au cours desquelles l’angoisse d’abandonner mes enfants dans la nuit ne me saisit pas. C’est ainsi…Ayant appris son décès le lendemain de mon anniversaire, je le considère désormais comme un cadeau étrange, un cadeau amer que j’aurais préféré qu’elle ne m’offre pas…un cadeau vache que je traîne comme un boulet à la cheville depuis que je suis mère…un cadeau étrange, pas un fardeau !

4) Une classe
La classe de CM1/CM2…Je souhaite à tous les enfants de vivre une année comme celle que j’ai vécue! En CM1, nous avions préparé une comédie musicale, inventée par la classe et en CM2, nous avions écrit un livre…à moins que ce ne soit l’inverse…J’avais même le droit de recopier mes poèmes dans le cahier de poésie dans lequel nous devions choisir les récitations! Autant dire qu’ils n’étaient pas souvent choisis!
Etait-ce la maîtresse, la bibliothécaire, la MJC du quartier? Je ne sais pas…Notre imagination, notre créativité étaient sollicitées, écoutées et félicitées…Est-ce que de tels projets seraient encore possibles aujourd’hui?

5) Un objet
La vieille voiture de ma mère ! Dans mes souvenirs, c’était une 504 ! Passerait-elle le contrôle technique, aujourd’hui ? Très bonne question ! J’étais toujours malade quand j’étais à l’intérieur ! Il y régnait un reste de tabac froid qui me retournait l’estomac !

6) Une boisson
J’adorais le sirop de cassis! Une totale addiction ! J’ai le souvenir d’un rêve, le genre de rêve qui naît juste avant la conscience, dans cette sorte de purgatoire entre le sommeil et le réveil! Je rêvais que mon biberon de cassis était déjà posé sur l’arête de mon lit à barreaux! Une fois les paupières ouvertes, le biberon de sirop de cassis avait malheureusement disparu! C’était l’ancêtre de l’odeur de café qui flotte sur mes matins d’adulte et me sort du lit!

7) Une friandise
Ma grand-mère avait souvent des « caraneiges », dans un placard blanc à côté de la porte de la cuisine! Ce sont des billes de caramel enrobées de sucre. J’adorais et j’adore toujours. A présent, je n’en mange plus, comme je ne suis plus en pleine croissance!

8) Un jouet
J’avais un doudou, un nounours de toutes les couleurs, que ma grand-mère m’avait offert. Je l’ai conservé consciencieusement pendant des années (non, je ne dormais plus avec, je voulais seulement le garder!) et un jour, plop, il a disparu! Aucun doudou semble t-il ne peut échapper à son destin !

9) Un camarade
Grégory! Toujours une place avant moi…J’étais l’éternelle deuxième…sauf en sport…là, il y avait beaucoup plus de petits camarades avant moi!! J’ai eu une amie géniale qui a changé d’établissement en CP. Son départ m’a définitivement guéri des amitiés écolières ! Contre toute attente et à vrai dire, je ne me souviens pas de son prénom. On est peu de choses…

10) Un livre
J’aimais lire mais, même après un effort de réflexion, je me rappelle très peu les histoires que j’ai pu lire. C’est le paradoxe de l’enfance, une brume tenace qui hydrate constamment nos racines.
Puisqu’il faut en choisir un, ce sera « Après la pluie, le beau temps » de la Comtesse de Ségur… J’en ai lus des livres écrits par Mme Rostopchine! Les histoires étaient propres, les méchants pas si méchants, aucune violence et que des bons sentiments, les ingrédients parfaits pour une enfance calme et tendre…

photo 1006

 

Je tague Monesille, Nadael, Carnetsparesseux et Sharon

 

 

 

 

Aujourd’hui, cheveux n°76/366

imageTout à l’heure, à peine fini le repas, une torpeur s’est installée. Les enfants qui avaient trop chaud se sont réfugiés au frais. Quelques abeilles butinaient bruyamment les fleurs accrochées à la tonnelle…

Tout était calme… Une douce brise est venue chatouiller mes cheveux.J’ai fermé les yeux…

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 46 mots

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.

Aujourd’hui, une confidence n°75/366

image

Chaque jour, je regarde les thèmes de M. QUENEAU. Le matin, je me dis « Ah, aujourd’hui, ça va…Il n’est pas trop farfelu. »

Le midi, je reprends mes feuilles, lis le thème à nouveau et me dit  » Garde-le à bien à l’esprit pour ne pas être prise au dépourvu« .

Au goûter, je me répète qu’il est encore bien trop tôt, que quelque chose va se passer correspondant au sujet prévu.

Le soir, je me rends compte que ce n’est pas du gâteau et que j’aurai dû réfléchir plus tôt à une consigne aussi ardue.

Chaque jour, je suis pleine d’espoir et le lendemain, je ne cesse de croire!

©Emilie BERD

366 réels à prise rapide proposés par Raymond QUENEAU

1- Ecrit sur le vif : ok

2- Moins de 100 mots : 106 mots 😦

3- Elément réel : ok

Exercices de style consistant en l’écriture d’un texte, chaque jour, selon un thème imposé. Le texte, de moins de 100 mots doit être écrit sur le vif et en rapport avec des évènements réels de la journée.