Tag de l’enfance

Merci, chère Asphodèle !

« Sur le modèle du « Je me souviens » de Georges Pérec, je vous invite à revenir en arrière, à vos premières années et à vous rappeler qui vous étiez alors…
Si vous acceptez ce retour en enfance, confiez-nous une photo de cette époque, répondez comme moi aux questions et taguez trois autres personnes (ou plus !) »

Je me souviens

1) Un lieu
J’ai vécu toute mon enfance, et plus de la moitié de ma vie à ce jour, à Grenoble. Avec ma famille, nous avons habité plusieurs cités (HLM comme on disait dans l’ancien temps) dont Villeneuve. Mes parents ont eu l’intelligence de nous protéger, et de nous apprendre à éviter le fatal « regard en croix » chanté par Calogero. Je connais peu de chansons de cet artiste (en fait, je n’en connais que deux.), mais lorsque mes enfants entonnent « Plus jamais ça! », j’ai quelques frissons…
Fort heureusement, Grenoble n’est pas, à mes yeux, qu’un étalage de barres en béton. Architecturalement, la ville ne m’a jamais émue aux larmes (et pourtant, de joie ou de peine, elles coulent facilement), elle est cependant entourée par une forteresse naturelle qui me bouleverse à chaque fois.

2) Une personne
Ma grand-mère maternelle m’a beaucoup gardée lorsque mes parents travaillaient. Il me semble que je dormais chez elle, une nuit par semaine…le mardi, je crois…Elle était, pour moi, la meilleure…Le fait qu’elle cédait à mes caprices a probablement aidé! Elle est morte subitement et plutôt jeune… A l’époque, je ne me rendais pas compte qu’elle était malade.

3) Un évènement
Cette mort subite m’a marquée à vie…La mort marque à vie, quelles que soient ses manières! Ma grand-mère s’est endormie et ne s’est pas réveillée…Rares sont les soirées au cours desquelles l’angoisse d’abandonner mes enfants dans la nuit ne me saisit pas. C’est ainsi…Ayant appris son décès le lendemain de mon anniversaire, je le considère désormais comme un cadeau étrange, un cadeau amer que j’aurais préféré qu’elle ne m’offre pas…un cadeau vache que je traîne comme un boulet à la cheville depuis que je suis mère…un cadeau étrange, pas un fardeau !

4) Une classe
La classe de CM1/CM2…Je souhaite à tous les enfants de vivre une année comme celle que j’ai vécue! En CM1, nous avions préparé une comédie musicale, inventée par la classe et en CM2, nous avions écrit un livre…à moins que ce ne soit l’inverse…J’avais même le droit de recopier mes poèmes dans le cahier de poésie dans lequel nous devions choisir les récitations! Autant dire qu’ils n’étaient pas souvent choisis!
Etait-ce la maîtresse, la bibliothécaire, la MJC du quartier? Je ne sais pas…Notre imagination, notre créativité étaient sollicitées, écoutées et félicitées…Est-ce que de tels projets seraient encore possibles aujourd’hui?

5) Un objet
La vieille voiture de ma mère ! Dans mes souvenirs, c’était une 504 ! Passerait-elle le contrôle technique, aujourd’hui ? Très bonne question ! J’étais toujours malade quand j’étais à l’intérieur ! Il y régnait un reste de tabac froid qui me retournait l’estomac !

6) Une boisson
J’adorais le sirop de cassis! Une totale addiction ! J’ai le souvenir d’un rêve, le genre de rêve qui naît juste avant la conscience, dans cette sorte de purgatoire entre le sommeil et le réveil! Je rêvais que mon biberon de cassis était déjà posé sur l’arête de mon lit à barreaux! Une fois les paupières ouvertes, le biberon de sirop de cassis avait malheureusement disparu! C’était l’ancêtre de l’odeur de café qui flotte sur mes matins d’adulte et me sort du lit!

7) Une friandise
Ma grand-mère avait souvent des « caraneiges », dans un placard blanc à côté de la porte de la cuisine! Ce sont des billes de caramel enrobées de sucre. J’adorais et j’adore toujours. A présent, je n’en mange plus, comme je ne suis plus en pleine croissance!

8) Un jouet
J’avais un doudou, un nounours de toutes les couleurs, que ma grand-mère m’avait offert. Je l’ai conservé consciencieusement pendant des années (non, je ne dormais plus avec, je voulais seulement le garder!) et un jour, plop, il a disparu! Aucun doudou semble t-il ne peut échapper à son destin !

9) Un camarade
Grégory! Toujours une place avant moi…J’étais l’éternelle deuxième…sauf en sport…là, il y avait beaucoup plus de petits camarades avant moi!! J’ai eu une amie géniale qui a changé d’établissement en CP. Son départ m’a définitivement guéri des amitiés écolières ! Contre toute attente et à vrai dire, je ne me souviens pas de son prénom. On est peu de choses…

10) Un livre
J’aimais lire mais, même après un effort de réflexion, je me rappelle très peu les histoires que j’ai pu lire. C’est le paradoxe de l’enfance, une brume tenace qui hydrate constamment nos racines.
Puisqu’il faut en choisir un, ce sera « Après la pluie, le beau temps » de la Comtesse de Ségur… J’en ai lus des livres écrits par Mme Rostopchine! Les histoires étaient propres, les méchants pas si méchants, aucune violence et que des bons sentiments, les ingrédients parfaits pour une enfance calme et tendre…

photo 1006

 

Je tague Monesille, Nadael, Carnetsparesseux et Sharon

 

 

 

 

11 réflexions au sujet de « Tag de l’enfance »

  1. Ho t’étais adorable !!! Tu dois l’être tout autant ! Je suis contente que tu l’aies fait, ça permet de mieux te connaître et je note que la poésie a toujours fait partie de toi, ça se sent… J’aime beaucoup « la brume tenace qui hydrate constamment nos racines », c’est ça… Bises Emilie et bonne fin de soirée… 🙂

    J'aime

    • Asphodele
      Merci de me l’avoir offert, ce tag.Au départ, cela m’a fait un peu peur.Et puis en fin de compte, ça m’a fait plaisir de le faire!
      Malheureusement, je ne crois pas avoir conserver mes poèmes d’enfance. Il faudra que je fasse des fouilles chez mes parents, un jour!
      Je t’embrasse, bonne fin de soirée à toi aussi et bon courage.

      J'aime

  2. Tu as un air tout tendre et tout rêveur sur cette photo ! et ce que tu dis de toi montre qu’en effet tu as une sensibilité énorme et l’importance que tu portes aux tiens. Fais les fouilles chez tes parents avant que ça disparaisse aussi, ce sont des traces importantes. C’est bien la première fois que l’on me tague et j’en suis toute émue, Asphodèle m’avait proposé de le faire mais ce n’est pas pareil. Je vais m’appliquer !-)
    Bises

    J'aime

    • Monesille
      J’essaie de faire de cette sensibilité une qualité…pas toujours facile dans ce monde de brutes! Mais je ne peux pas vraiment faire autrement de toute façon…
      Il me semble avoir recopier mes poemes d’enfance sur un cahier de mon adolescence.J’ai laissé tomber « l’écriture » pendant plus de 10 ans…Je ne pensais pas que cela me reprendrait…J’espère en retrouver quelques uns de mon enfance!
      Je suis encore plus heureuse de t’avoir taguée pour le coup!
      Je t’embrasse

      J'aime

  3. Très belle lecture que tes souvenirs…la sirop de cassis, la 504 et le doudou et quelle sensibilité on sent en te lisant !!
    Je suis passé souvent à Grenoble sans m’y arrêter et c’est vrai ce que tu dis sur la forteresse autour…et aussi l’architecture vue de la rocade, pas très engageant et pourtant ville jeune, étudiante et écolo.

    J'aime

    • L’architecture n’a rien d’emblématique, de la rocade comme du centre…Enfin, disons qu’il n’y a, selon moi, rien de monumental! Mais elle est mignonne, quand même 🙂
      Les monuments sont tout autour, majestueusement dominants, imperturbables (enfin presque!). En même temps, pourquoi chercher à en mettre plein les yeux par une construction quand il suffit d’un regard légèrement en hauteur pour s’émerveiller…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s