Détresse Maternelle (Épisode 4 ou Stratégies d’endormissement)

Featured image

Quelle heure est-il ? Dois-je ouvrir les yeux ? Si j’ouvre les yeux, je prends un risque, « The » risque : celui de ne pas me rendormir…Allez, je les ouvre… Je me redresse façon cobra rassasié…
Mince, le réveil affiche 3h23. C’est un peu tôt… Je ne dors plus et le cauchemar débute. Surtout ne pas paniquer… Surtout ne pas écouter le moteur qui se met en marche…Pas de Boogie woogie en pleine nuit…Chut ! Je ne l’entends pas. Je ne le vois pas. Il faut que cette locomotive me laisse tranquille, elle est en avance (Un train en avance ! Quelle histoire à dormir debout !).Chut ! Chut ! Pas de départ avant 7h00 du matin au moins…On est en vacances… Je vais me rendormir…
Pourquoi me suis-je réveillée ? Un craquement dans l’escalier ? Les bruits d’un mauvais rêve ? Mon horloge interne? Quand c’est un élément extérieur, je me rendors facilement…J’entends mon fils qui bouge à l’étage… C’est lui qui m’a dérangé…Ouf ! Je vais réussir. En deux temps, trois mouvements, en avant la musique ! Pas de Boogie woogie…Une chanson douce…

J’entends quelques ronflements…Si cela ne m’avait pas empêché de dormir, j’aurais pu trouver le rythme irrégulier de ces respirations plutôt amusant. Un léger souffle, quelques échos profonds, puis plus rien… Faudrait peut être que je fasse des recherches sur l’apnée du sommeil, demain matin ! Enfin…Demain matin…

Je tâte sous mon oreiller à la recherche de bouchons d’oreille. Je suis passée des bouchons en cire à ceux en mousse, je pensais les derniers plus efficaces… les pièges du marketing ! Il est difficile pour moi de me résoudre à dormir avec ces engins… De deux choses l’une, soit ils glissent dans la nuit et me laissent vulnérable aux désagréments sonores, faibles ou forts, soit ils font leur office si bien que je ne peux plus faire le mien en cas d’appel nocturne de mes bambins («Qui donc appelle ? Chéri ? Qui est-ce? »).
Je retente ma posture de serpent ventru…4h36… Si je m’endors maintenant, je ne serais pas trop fatiguée… Et puis, comme je me disais tout à l’heure, c’est encore les vacances… Je peux dormir sur mes deux oreilles dûment ouatées.

Je me tourne du côté du mur…Il fait plus frais… Je me mets sur le dos…Si j’allais dans le salon, je pourrais consulter mes emails, faire des recherches sur les ronflements, ou encore (mais là, je frôle la folie!) bouquiner…Non, non et non ! Je dois résister ! Car aller dans le salon, c’est l’échec total ! Aller dans le salon, c’est l’assurance d’une journée qui commence…mal…Je me tourne du côté de la porte…
Dans ma tête, je fais le tour de moi-même. Dans mon lit, je fais des tours sur moi-même tel un rôti seul dans sa rôtissoire, dans un sens, dans un autre…
A chaque tour, le refrain du dernier dessin animé de Mister Walt trotte dans ma tête. Quand serai-je enfin « libérée » de mes insomnies ? Je revois ma petite dernière (à moi aussi) boire les paroles de cette chanson devant le DVD reçu à Noel…Je ne la trouve pas assez habillée cette demoiselle qui se trémousse sur l’écran : la robe échancrée, décolletée…En plein hiver…Pas très raisonnable…Avec toute cette neige !

5h55 La nuit est bientôt finie…Si c’était le printemps, j’entendrais les oiseaux se saluer aux premières lueurs du jour. Mais ce n’est pas le printemps…Et il ne fait pas encore jour…Si seulement j’avais dormi… Si Si… Sans tous ses    « si », je l’aurais trouvé ce sommeil !!
Une vibration s’échappe de la chambre des enfants…Une tétine touche le sol…Je veille, j’attends l’alerte…Quelques petits pas légers sur le sol, « dap, dap, dap, dap » qui curieusement s’accélèrent sur la fin puis le silence…de courte durée « Papa, maman ». Sa voix perce l’obscurité de la maison comme le premier cri d’un chanteur de rock.
Je saute du lit en mode varan alangui…Elle s’était perdue dans son lit…Je la recouche, l’embrasse…me recouche…Pourquoi n’ai-je pas mis une bûche dans la cheminée?
6h 22 Les nuits sont épuisantes, ici…

9h30, 9h30 ! Les rires et les pleurs voyagent de la cuisine à ma chambre…J’ai dû m’assoupir un moment !

©Emilie BERD 17/02/2015

7 réflexions au sujet de « Détresse Maternelle (Épisode 4 ou Stratégies d’endormissement) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s