Les plumes n° 40 d’Asphodèle

PLUMES n°40 d’Asphodèle

Featured image

Nous devions nous inspirer de la phrase suivante :
« Car ceux qui ont perdu quelque chose, comment font-ils pour éprouver encore de la joie ? (…) Ils connaissent désormais l’envers des choses. » p.91, Le roi disait que j’étais Diable » de Clara Dupont-Monod.
Les 26 mots imposés sont :
temps, lire, ténacité, sidération, tour (nom masculin), regrets, déchirer, malgré, silence, bancal, résilience, pourquoi, aquarelle, fardeau, parenthèse, vide, rire, envol, vie, conscience, coeur, douleur, scintiller et , symphonie, scène, sinueux.

Nous pouvions en laisser un de côté, je n’ai pas utilisé Aquarelle

A quoi bon murmurer…
A quoi bon prier…
A quoi bon le silence…
Les rires des temps passés,
Pourquoi donc le nier,
Tirent leur révérence.
Quand d’autres ont saisi
Les armes de la douleur,
Et leurs théories avides.
Pour damner leur propre vie,
Ils ont glacé leur cœur
Et se sont promis au vide.

Mes béquilles sont bancales
Mon pardon est fragile
C’est quoi déjà, la résilience ?
Ma plume me fait si mal,
Son encre indélébile
Déchire ma conscience.
Où ma ténacité ?
Faut-il passer son tour ?
Faut-il fuir la scène ?
Où ma félicité ?
Le fardeau est bien lourd
Et les odeurs malsaines.

Tous les sinueux esprits
en appellent au divin
pour brûler ce qu’on lit.
Une triste symphonie
qui accompagne le tocsin
à chaque conflit.
Ce ne sont plus les astres
Mais des gyrophares
Que l’on voit scintiller.
Il est là, le désastre
Est-il déjà trop tard ?
Puisqu’ils n’ont aucun regret…

La parenthèse refermée
Sur la sidération
Laisse place à l’urgence.
Qui peut donc écouter
Ces lamentations
Malgré les turbulences.
Se dressent les barricades,
les murs et les geôles,
les chants à l’unisson…
Les oiseaux malades
savent –ils prendre leur envol
sous le coup des canons ?

©Emilie BERD 29/01/2015

28 réflexions au sujet de « Les plumes n° 40 d’Asphodèle »

  1. Ping : LES PLUMES 40 – LES TEXTES DE JANVIER ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Encore un joli poème Emilie, qui résonne encore… qui n’a pas fini de résonner à mon avis. Ce n’est jamais facile de se remettre debout quand on a été à terre mais ceux qui ne sont pas morts ont le devoir de se relever ! Même si c’est dur ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Très beau texte, fort et juste.
    Tu dis dans les commentaires : « Il aurait été plus intéressant peut-être de faire quelque chose de drole et léger, mais j’ai pas pu! » ; cela a un écho pour moi : jusqu’à jeudi après midi, j’ai voulu faire un texte « sérieux »…et j’ai finalement suivi une toute autre piste, qui s’est imposé comme une évidence:)

    En fait, je crois que le ton d’un texte s’impose de lui-même ; ton prochain billet sera peut-être hilarant, mais il fallait d’abord écrire celui-là.

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou Emilie
    « Est-il déjà trop tard » ?
    Tes mots sont forts, imagés. Il nous faut tourner la page, pourtant…
    Je pense que tu le pourras désormais, tu as pu exprimer de belle manière ton ressenti.
    Bonne semaine et gros bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Très joli poème même si le thème nous est triste. Les mots brûlants s’étalent pour dire leurs méfaits dans une note d’amertume mais ton espoir est en filigrane qui dit que rien ne vaut la vie.
    Bonne journée

    J'aime

  6. Et tu fournis les cordes ou pas ?? 😀 😀 😀
    Encore une fois, je trouve ton texte vraiment bien. je n’accroche pas avec la poésie généralement mais les tiennes sont très sonores, les rimes très harmonieuses…je parie que tu as écrit des chansons avant…

    J'aime

    • 😄😄😄
      Merci beaucoup Mind The Gap tant pour ta visite que pour ton commentaire !
      Je n’écris pas de chanson. En revanche, pour écrire une poésie, j’ai d’abord une musique, un air qui me vient et je travaille les « paroles » pour qu’elles collent cet air qui ne me laisse tranquille qu’une fois la poésie terminée.
      Donc je peux dire « touchée »!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s