Les Plumes Chez Emile 21-07- La récolte

Plumiennes, Plumiens,

Voici la pluie de mots aujourd’hui !

Même si je dois dire que j’ai senti comme un air de mutinerie dans les rangs aujourd’hui ! J’ai été en présence d’une Plumienne qui m’a donné du fil à retordre (trois selon les syndicats).

À peine sortie de la douche, Lydia nous passe un SAVON

PatchCath prendrait-elle son petit-déjeuner au CHAMPAGNE ?

Voilà une idée qui rend IVRE Laura, à en perdre son mot !

Ghislaine ! Je t’ai vu ! Tu notes les mots au fur et à mesure de la collecte pour ECRIRE ton texte ! 😀

Iotop entre dans sa bulle INTERIEURe

Tandis qu’Annick Sd prend son ENVOL.

Laurence Délis propose ECLATER (vous dire combien elle attend le déconfinement…)

Lyssamara nous rince les méninges avec un homme disparu (À la recherche du LINGER perdu…)

Lilou, soulagée des problèmes informatiques, a le coeur LEGER (comme une plume ?)

Marlabis (et cela n’a rien à voir avec un argument de campagne pour 2022) se sent en SECURITE

En voulant COINCER sa bulle, Jacou m’a obligée à faire des recherches dans les archives d’Asphodèle !

Licorne prend une MOUSSE

Les mots sont donc SAVON CHAMPAGNE IVRE ECRIRE ECLATER INTERIEUR ENVOL LINGER(E) LEGER(E) SECURITE COINCER MOUSSE AIR AIGUILLE ARMURE

Soit 15 mots avec ceux que j’ai ajoutés.

Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer le lien vers vos textes en commentaires ci-dessous.

À très vite

Participation à l’agenda ironique d’avril

Je ne suis pas sûre d’avoir respecté toutes les contraintes, mais comme je me suis bien amusée, je me lance. Si ça vous intéresse, les règles sont chez Des Arts et Des Mots.

Matisse La Conversation 1908

S’il n’ y avait eu qu’entre soi, une petite pluie d’un peu de toi et de moi..

Si l’on avait eu qu’un passé, au pas vifs et taupe, de tendres instants volés…

S’il n’y avait eu de féroce que notre liberté de chair et sans noces…

S’il n’y avait eu qu’à couper, haut qui court dans le cou, cette soif soufflée…

Mon négatif monochrome, mon âme sûre, mon épaule en somme, j’encaisse.

S’il n’y avait eu qu’un emprunt, qu’un mirage téméraire qu’on imprime à la fin…

S’il n’y avait eu pour plaire, qu’un voyage en vain, un retour en arrière…

S’il n’y avait eu cette force, puisée dans le désert, un dessein à bosses…

Mais le coeur a ses raisons, à tort et sans tain, que la raison ne connaît point.

Cause toujours, nos bras scellés. Parle-moi d’amour… Tu m’intéresses…

(C) Emilie Berd 19 avril 2021

Les Plumes Chez Emilie 21-06- Les textes

Bonjour à toutes et à tous,

Voici les textes pour cette sixième semaine de Plumes Chez Emilie de l’année 2021.

Les mots à utiliser étaient :ACCOMPAGNER DIVORCER CLOISONNER MAÎTRISE MILIEU ENFANT OUBLI RIVIERE CANALISATION BARRIERE DISTANCE LIEN ROMPRE SOURIRE PARTAGER ORNITHORYNQUE FRONTIERE FILER FEMME

Dans le désordre :

Laura Son texte ici

Ghislaine Son texte ici

Marie Jo Dialogue de sourds

PatchCath Comme dans le complexe de l’ornithorynque

Jacou Et au milieu coule une rivière

Annick SB L’expédition

Marlabis Je me souviens

Iotop Au bord de l’eau sur un reflet tout neuf

Marinadedhistoires Son texte ici

Lilou Son texte ici

Carnetsparesseux L’invention de l’ornithorynque

Faitdesbulles Jeux de mots

La licorne Son texte ici

Adrienne O comme Oubli

PatiVore Son texte ici

Anna G La canalisation

Vous trouverez ma participation ci-dessous.

La dame s’agitait au milieu du cours d’eau « Mais regardez-ça ! Mon enfant a peur de l’eau. » En nage, le petit fila dans son terrier, espérant que sa mère cherche l’oubli dans un rivière, mais il ne tint pas la distance. La maîtrise avec laquelle elle l’attrapa le surprit, à croire que sa volonté n’avait aucune frontière. « Direction le crocodile ! Un ornithorynque qui a peur de l’eau ! Tu m’auras tout fait! »

Derrière la canalisation, elle poussa la barrière. Le crocodile regarde la mère hystérique qui pestait « J’aurai mieux fait d’en faire une omelette! » Il tenta de la calmer: « Ne vous mettez pas dans cet état. À force de cloisonner, d’étiqueter, on finit par rompre le lien… Il ne s’agit pas de divorcer mais s’il y a quelque chose à couper, c’est bien le cordon. » La mère ne put contenir un sourire derrière son bec.

Une fois la séance terminée la mère ne pouvait s’empêcher de se répéter les mots du crocodile » Il faut accompagner, apprivoiser ». Alors que le soleil se levait et que le petit s’assoupissait, il demanda à sa mère  » Qu’est-ce que ça signifie apprivoiser ?« .

Emilie

Pour celles et ceux qui le souhaitent je vous propose une nouvelle semaine de Plumes le lundi 3 mai.

À très vite !

WP veut que je me mette à pleurer, c’est ça ???

Bonsoir,

L’article de la récolte a disparu. Merci à Carnets de m’avoir prévenue.

Si des retardataires veulent déposer leurs textes, vous pouvez le faire en commentaire ci-dessous.

Les mots imposés étaient les suivants : ACCOMPAGNER DIVORCER CLOISONNER MAÎTRISE MILIEU ENFANT OUBLI RIVIERE CANALISATION BARRIERE DISTANCE LIEN ROMPRE SOURIRE PARTAGER ORNITHORYNQUE FRONTIERE FILER FEMME

J’espère que tout ira bien demain.

Les Plumes Chez Emilie 21.06- La collecte

Plumiennes, Plumiens,

On va tenter les Plumes cette semaine, même si je peste intérieurement et extérieurement contre WordPress, à cause de ce nouvel éditeur par bloc ! En revanche, je ne vous promets pas une récapitulation folle ce soir, parce que déjà au bout de trois lignes, je suis verte de rage !

Le thème pour cette semaine est SEPARATION.

Je vous avoue que j’avais choisi le thème avant de me connecter à mes petits cahiers et donc d’envisager une rupture avec ce gestionnaire de contenu…Et voilà qu’il tombe à pic !

Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer le mot que ce thème vous aura inspiré jusqu’à ce soir 20h00.

Merci d’être indulgent pour la récap !

À très vite,

Source Gif : giphy.com

Les Plumes Chez Emilie 21.05-Les textes

Bonjour à toutes et à tous,

Pour cette semaine de Plumes, les mots contraints étaient les suivants :

TENDRE JARDINER EMERAUDE RAYON ARBRE RENOUVEAU ESPERANCE GRAINE PEUR CHAPEAU DANSER SOLEIL MOUSSE MENAGER MINE

Voici les textes (dans le désordre) :

Célestine Rue des Tilleuls

Laurence Délis Jardiner le printemps à venir

Iotop Je viens vous jardiner ma douce amie

Marie-Jo AN 30 AV JC

Lydia Le printemps

PatiVore Printemps

Marla Il suffit de croire au Renouveau

Annick SB Précieux cadeau

Latmosphérique La vie après la vie

PatchCath Danser sur le vert tendre de la mousse

Adrienne P comme Précieuse

Laura Son texte ici

Ghislaine Le jardinier des supplices

Carnetsparesseux Le soleil est bas sur terre

faitdesbulles Son texte ici

Je n’ai malheureusement pas pu participer cette semaine. Je viendrai vous lire, bien entendu.

Pour ceux qui le souhaitent, je vous propose une collecte le lundi 12 avril.

À très vite,

 

Les Plumes Chez Emilie 21.05- La récolte

Bonsoir à toutes et à tous,

Voici les mots de la collecte sur le thème VERT pour la Saint Patoche.

Tout a bien commencé avec le matin TENDRE de Marlabis,

Ghislaine, Marie-Jo, Latmosphérique et Adrienne ont fait un plongeon dans le printemps ce qui n’est pas pour faire de mal en cette période de giboulées !

Car d’une petite GRAINE

Nait l’ESPERANCE,

Le RENOUVEAU

Et les ARBRES

 

Sans conter le RAYON de Lyssamara

 

Laurence a essayé de me faire PEUR pour pimenter le tout.

 

Annick SB est plus tentée par l’EMERAUDE

Contrairement à Lydia qui préfère JARDINER

.

 

Quoi qu’il en soit toujours avec un CHAPEAU selon Jacou.

 

Sauf pour DANSER, dirait peut-être Laura

 

PatchCath ,elle, rêve de SOLEIL, mais le film n’a pas l’air si sympatoche que ça…

Voici donc les mots de la collecte de ce lundi 15 mars :

TENDRE JARDINER EMERAUDE RAYON ARBRE RENOUVEAU ESPERANCE GRAINE PEUR CHAPEAU DANSER SOLEIL MOUSSE MENAGER* MINE

*L’adjectif, comme l’éponge et son côté vert

Soit 15 mots avec ceux que j’ai ajoutés.

Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer les liens vers vos textes en commentaire ci-desous.

À très vite,